Crash sur le tournage de "Dropped" : la plus grande tragédie de l'histoire de la télé-réalité

L'accident d'hélicoptères qui a fait 10 morts, dont huit Français, est le plus grave jamais survenu lors du tournage d'une émission de télé-réalité.

Les restes d\'un des deux hélicoptères accidentés, le 9 mars 2015 à Villa Castelli (Argentine).
Les restes d'un des deux hélicoptères accidentés, le 9 mars 2015 à Villa Castelli (Argentine). (ALDO PORTUGAL / AFP)

Le crash d'hélicoptères qui a fait dix morts lundi 9 mars en Argentine sur le tournage du jeu d'aventures "Dropped" est la tragédie la plus meurtrière jamais survenue dans l'histoire de la télé-réalité. Trois des huit champions français recrutés pour cette nouvelle émission de TF1 sont morts quand deux hélicoptères affrétés par la production sont entrés en collision. Plusieurs autres candidats de télé-réalité sont décédés pendant le tournage d'émissions de survie, populaires dans de nombreux pays depuis une quinzaine d'années, et qui mettent les candidats parfois à rude épreuve.

Une crise cardiaque sur "Koh-Lanta" en 2013

En France, en mars 2013, le jeu de survie "Koh-Lanta", produit comme "Dropped" pour TF1 par la société de production ALP, avait été interrompu après la mort d'un candidat, Gérald Babin, décédé d'une crise cardiaque lors du tournage de la 13e saison au Cambodge. Une polémique avait suivi, sur de possibles négligences des secours.

Dix jours après la mort du candidat, le médecin du programme s'était suicidé. Après l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide involontaire, un accord d'indemnisation avait été trouvé avec la famille de Gérald Babin. L'émission est revenue à l'écran à l'automne 2014.

Un arrêt cardiaque sur le "Survivor" bulgare en 2009

En mai 2009, un candidat de la version bulgare du jeu de survie "Survivor", Noncho Vodenicharov, maire d'une petite commune de Bulgarie âgé de 53 ans, avait fait une crise cardiaque sur une île des Philippines. Comme le racontait la BBC (en anglais) à l'époque, cet ancien cascadeur venait de terminer une épreuve qui lui offrait une immunité, le préservant contre une élimination du jeu. Il a alors été victime d'une attaque foudroyante, le tuant sur le coup, d'après les médecins. 

Une noyade sur le "Survivor" pakistanais

Quelques mois après la mort du candidat bulgare, en août 2009, un des candidats du "Survivor" pakistanais, Saad Khan, 32 ans, s'était noyé devant les caméras et sous les yeux des autres candidats, en plein tournage d'une épreuve de natation en Thaïlande. Il devait traverser le lac de Bangkok à la nage en étant lesté d'un sac de 7 kilos.

Unilever, le sponsor du programme, avait rejeté toute responsabilité dans l'accident, comme l'expliquait L'Obs. La compagnie avait également négocié avec la famille du candidat disparu pour subvenir aux besoins de son épouse et de ses quatre enfants.