Une porte blindée protège les cockpits des avions

Un pilote peut décider de bloquer la porte du cockpit de l'intérieur. C'est ce qui s'est passé durant le crash de l'A320.

FRANCE 3

La boîte noire de l'A320 a dévoilé des éléments cruciaux pour l'enquête, ce jeudi 26 mars. Seul le copilote était présent dans le cockpit au moment du crash. Il aurait volontairement verrouillé la porte du cockpit et programmé la chute de l'avion.
D'après les sons entendus dans l'une des boîtes noires, le commandant de bord aurait même tenté de défoncer la porte. Une tentative vouée à l'échec, puisque depuis le 11 septembre 2001 les portes sont blindées et en permanence verrouillées de manière électromagnétique.

Le pilote peut bloquer la porte

Le dispositif était censé éviter l'intrusion de terroristes ou de déséquilibrés. "La porte blindée répond à des nécessités de sureté : empêcher l'intrusion. Mais ça peut avoir des conséquences en termes de sécurité comme nous l'avons vu au moment du crash", souligne Erick Derivry, du syndicat national des pilotes de ligne.

Les portes du cockpit ne s'ouvrent que depuis l'intérieur de la cabine de pilotage. Si l'un des pilotes sort, un contrôle par caméra est effectué pour qu'il regagne le cockpit. Le pilote à l'intérieur accepte ou refuse alors d'ouvrir la porte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le cockpit d\'un Airbus A320, stationné sur le tarmac de l\'aéroport de Djakarta (Indonésie), le 24 septembre 2008. 
Dans le cockpit d'un Airbus A320, stationné sur le tarmac de l'aéroport de Djakarta (Indonésie), le 24 septembre 2008.  (ADEK BERRY / AFP)