Le suivi médical de Lufthansa pointé du doigt dans un rapport européen

Cette nouvelle révélation pourrait expliquer pourquoi Andreas Lubitz a continué à voler, malgré sa dépression.

FRANCE 2

Les révélations autour de la Lufthansa n'en finissent pas de tomber depuis le crash d'un avion de la Germanwings. Un rapport européen accuse les autorités aéronautiques allemandes de négligence dans le suivi médical des pilotes.
"C'est un élément d'explication important dans cette incroyable série de défaillances", note l'envoyé spécial de France 2 à Berlin, Amaury Guibert.

Une série de pénuries

En effet, le constat de l'Agence européenne de sécurité aérienne est assez sévère : "Une série de pénuries de personnels qui entrainent des contrôles défaillants sur les appareils et surtout sur le suivi physique et psychologique des pilotes. La liste des reproches adressés aux autorités allemandes est longue", constate le journaliste sur place.
Quelque temps avant la catastrophe de l'A320, la commission européenne avait d'ailleurs demandé à l'Allemagne de se mettre rapidement en conformité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lufthansa savait qu\'Andreas Lubitz avait mis sa formation entre parenthèses pendant plusieurs mois après un épisode dépressif.
Lufthansa savait qu'Andreas Lubitz avait mis sa formation entre parenthèses pendant plusieurs mois après un épisode dépressif. (ARNE DEDERT / DPA / AFP)