Cet article date de plus de sept ans.

Crash de l'A320 : la délicate identification des corps

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'authentification des corps risque d'être compliquée alors que les premières dépouilles ont été retrouvées en plusieurs morceaux, après le crash d'un A320.

Les 150 personnes qui se trouvaient à bord de l'Airbus A320 qui s'est écrasé mardi 24 mars ont péri. Les familles des victimes sont attendues sur les lieux du drame, dans les Alpes-de-Haute-Provence. À leur arrivée, elles sont prises en charge par des médecins et des psychologues. Les enquêteurs pourront également leur communiquer les derniers éléments.

Des prélèvements ADN

Malheureusement, il sera difficile d'identifier les dépouilles. "Le problème, c'est que le choc a été tellement violent que ce sont essentiellement des fragments de corps qui ont été rapatriés [...]. Du coup, ne restent essentiellement que des méthodes purement scientifiques pour tenter d'authentifier ces corps, à commencer par des prélèvements d'ADN quand c'est encore possible. On sait d'ores et déjà que des prélèvements ont été effectués sur des proches des familles des victimes", explique Étienne Prigent, l'envoyé spécial de France 2 sur place.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.