Bouches-du-Rhône : les dernières heures de l'ère Guérini ?

Le président du conseil général est mis en difficulté par une triangulaire avec la droite et le FN sur le canton dans lequel il se présente.

FRANCE 3

Sur le canton 2 des Bouches-du-Rhône, rien n'est encore joué à l'approche du second tour des élections départementales où se déroulera une triangulaire. Le baron de la gauche locale, Jean-Noël Guérini, entend bien conserver la présidence du département avec son nouveau parti mais sans ses ex-camarades du PS qui l'ont exclu après ses ennuis judiciaires. Le challenge est difficile, mais l'homme croit en sa bonne étoile. "J'ai été mis en examen, j'ai été relaxé. Le parti socialiste marseillais fait tout pour me faire perdre, c'est dramatique", lâche-t-il au micro de France 3.

"Système Guérini"

Les détracteurs du président du conseil général sortant dénoncent le "système Guérini". Le second tour pourrait mettre un terme à un règne entamé il y a 17 ans. "C'est un rejet du système clientéliste du Parti socialiste et donc de Guérini, longtemps un président un peu despote ", analyse Alain Persia, historien de la ville de Marseille. Une importante communauté étrangère vit dans le canton 2 et le Front national s'y implante petit à petit. La droite, elle, est unie.

Le JT
Les autres sujets du JT