Éthiopie : 157 morts dans le crash d'un avion

Un avion d'Ethiopian Airlines a décollé d'Addis-Abeba (Éthiopie) dimanche 10 mars au matin, avant de s'écraser quelques minutes après son décollage. Les 157 passagers du vol sont tous décédés.

FRANCE 2

Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines, devant relier Addis-Abeba (Éthiopie) à Nairobi (Kenya), s'est écrasé dans la matinée du dimanche 10 mars avec 157 personnes à bord. De la terre brûlée et des débris éparpillés sur des dizaines de mètres. En s'écrasant, l'avion a formé un gigantesque cratère et s'est, semble-t-il, désintégré au moment de l'impact. Du métal, des morceaux de carlingue et quelques affaires, voici tout ce qu'il reste du vol 302 d'Ethiopian Airlines, pulvérisé dans ce champ à 60 kilomètres au sud d'Addis-Abeba. 157 morts, aucun survivant, les pelleteuses sont déjà à l'œuvre et les secours ont extrait les premiers corps de victimes.

35 nationalités différentes

Six minutes après le décollage, il disparaît des radars, à un moment où, selon un site spécialisé, il volait à 2 500 mètres d'altitude. Que s'est-il passé ? Le président de la compagnie évoque un problème signalé par le pilote sans d'autres précisions. À l'aéroport d'Addis-Abeba, la douleur des familles qui venaient à peine de déposer leurs proches. À Nairobi, certains attendaient l'arrivée du vol lorsqu'ils ont appris la nouvelle sur les réseaux sociaux. Selon le ministre kényan, sur les 157 victimes il y a 35 nationalités différentes, dont au moins 8 Français. Une douzaine d'interprètes se rendant à une conférence de l'ONU feraient également partie des victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des équipes de la Croix-Rouge inspectant les débris du vol de la Ethiopian Airline, qui s\'est écrasé près d\'Addis-Abeba (Ethiopie), le 10 mars 2019.
Des équipes de la Croix-Rouge inspectant les débris du vol de la Ethiopian Airline, qui s'est écrasé près d'Addis-Abeba (Ethiopie), le 10 mars 2019. (MICHAEL TEWELDE / AFP)