Crash aérien en Éthiopie : les boîtes noires analysées en France

Quatre jours après la catastrophe, les boîtes noires de l'avion sont arrivées à Paris dans les locaux du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA).

Voir la vidéo
FRANCE 2

L'agence française du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a été choisie pour étudier les boîtes noires du Boeing 737 Max qui s'est écrasé en Éthiopie. "Les boîtes noires viennent tout juste d'arriver dans les locaux du BEA. C'est donc la France qui va prêter assistance aux enquêteurs éthiopiens pour extraire les paramètres de vols et les conversations enregistrées dans le cockpit. Une opération très complexe et technique étant donné que les boîtes noires ont été endommagées par le crash", explique la journaliste Anne-Claire Poignard, en direct depuis les locaux du BEA au Bourget (Seine-Saint-Denis).

Le Canada livre ses données satellites sur le crash

En attendant que les boîtes noires livrent leurs informations, des premiers indices sont arrivés du Canada. "Il s'agit de données satellitaires qui semblent montrer que la trajectoire du Boeing qui s'est écrasé en Éthiopie ressemble à celle du Boeing qui s'était écrasé il y a quelques mois en mer de Java. Ces deux accidents ont-ils la même origine ? C'est évidemment toute la question", conclut Anne-Claire Poignard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Avions d\'Ethiopian Airlines à l\'aéroport international Bole d\'Addis-Abeba, en 2017
Avions d'Ethiopian Airlines à l'aéroport international Bole d'Addis-Abeba, en 2017 (WU FANG / IMAGINECHINA / AFP)