Boeing : le 737 Max provoque des pertes historiques

Le constructeur américain Boeing est en pleine turbulence. L'avionneur a annoncé une perte nette de trois milliards de dollars sur le seul deuxième trimestre de l'année. La faute au 737 Max, toujours au sol.

C'était il y a quatre mois, le deuxième crash d'un avion Boeing 737 Max en Éthiopie. Il avait causé la mort de 157 passagers. Depuis, Boeing n'a pas récupéré l'autorisation de vol de son avion le plus vendu. Les appareils sortis d'usine sont cloués au sol et les pertes économiques se multiplient de jour en jour, au moins 8,9 milliards d'euros. Face à la crise historique, le PDG de Boeing a annoncé des mesures-chocs. "Nous pourrions examiner des réductions de cadences de productions supplémentaires et d'autres options, dont un arrêt temporaire de la production", a souligné Dennis Muilenburg.

Chômage technique aux États-Unis

Une décision qui pourrait avoir de lourdes conséquences surtout en France. Beaucoup de pièces sont françaises comme les pneus Michelin ou le réacteur produit chez Safran. "Si Boeing arrêtait sa production de 737 Max, tous ses fournisseurs en particulier les fournisseurs plus petits, de rang 2, souffriraient beaucoup avec un risque que certains passent l'arme à gauche", analyse Marc Durance, expert aéronautique Archery Consulting. Il y a déjà des effets outre-Atlantique, avec une production réduite et 4 000 salariés américains au chômage technique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'un Boeing 737 MAX datant du 27 juin 2019, sur un parking du Beoing Field à Seattle, Washington
Photo d'un Boeing 737 MAX datant du 27 juin 2019, sur un parking du Beoing Field à Seattle, Washington (STEPHEN BRASHEAR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)