Cet article date de plus de trois ans.

Collision de Millas : questions sur une enquête

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Collision de Millas : questions sur une enquête
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La collision entre un TER et un bus scolaire jeudi 14 décembre sur un passage à niveau à Millas (Pyrénées-Orientales) a fait un sixième mort. Cinq enfants sont toujours dans un état critique. L‘enquête promet d’être compliquée : les versions diffèrent sur les circonstances de l’accident.

Qu’a vu exactement la conductrice avant de s’engager sur le passage à niveau ? Barrières ouvertes ou fermées ? Le procureur, entouré d’experts et d’enquêteurs, se déplace demain pour tenter de le déterminer. Les gendarmes ont interrogé 14 témoins. La moitié d’entre eux les a vues levées, l’autre baissées. Face à ces témoignages contradictoires, les gendarmes s’appuient sur la technologie.

La responsabilité, une question cruciale

"Nous allons, à l’aide d’un drone, refaire la scène telle que la conductrice du car l’a vue", explique Xavier Tarabeux, procureur de la République à Marseille. Auparavant, la scène de l’accident a été modélisée en trois dimensions par des experts de la gendarmerie. Qui mène les investigations ? Un pôle judiciaire spécialisé dans les accidents collectifs a été désigné. Il comprend les gendarmes de Montpellier, trois experts dont un géomètre et deux techniciens du bureau Enquêtes et accidents. Car la question des responsabilités est cruciale. Celle de la SNCF, si la barrière est restée ouverte, pourrait être engagée. Celle de la conductrice du car et de son entreprise, si le passage à niveau a correctement fonctionné.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.