Accident à Puisseguin : un coordinateur national va être nommé pour aider les proches des victimes

Antoine Védeilhé est en direct de Gironde. Il fait un point après l'hommage national rendu aux 43 victimes du drame.

France 3

Mardi 27 octobre, à l'occasion de la cérémonie d'hommage aux 43 victimes du bus accidenté à Puisseguin, François Hollande a promis aux proches des victimes d'établir la vérité sur le drame.
 
"Après le temps médiatique, les familles vont retrouver un peu de calme, mais elles ne sont pas seules, l'État est mobilisé", explique Antoine Védeilhé en direct de Petit-Palais (Gironde). Un coordinateur national doit être nommé pour les accompagner comme c'est le cas notamment lors d'une catastrophe aérienne.

L'accompagnement psychologique se poursuit

"Il devra par exemple leur communiquer les derniers éléments de l'enquête. Il sera là aussi pour les accompagner dans leurs difficultés matérielles, dans leurs démarches administratives, notamment au moment de l'organisation des obsèques", ajoute le journaliste.
Elles n'auront pas lieu tout de suite, car l'identification des corps prend du temps et les dépouilles ne devraient pas être rendues aux familles avant deux à trois semaines. En attendant, l'accompagnement psychologique se poursuit sur place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les débris du bus et du camion détruits lors d\'un accident, le 26 octobre 2015, à Puisseguin (Gironde).
Les débris du bus et du camion détruits lors d'un accident, le 26 octobre 2015, à Puisseguin (Gironde). (MEHDI FEDOUACH / AFP)