Cet article date de plus de six ans.

Accident à Paris : les deux chauffards, des policiers de la PJ

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Accident à Paris : les deux chauffards, des policiers de la PJ
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Hugo Clément de France 2 était sur les lieux de l'accident, boulevard Sébastopol à Paris. Il fait le point sur une question : les deux policiers, hors service lorsqu'ils ont percuté mortellement un automobiliste cette nuit, étaient-ils autorisés à utiliser un véhicule de la PJ ?

Hugo Clément, au 13 heures d’Élise Lucet, nous éclaire sur le cadre juridique de l'accident, dans lequel un automobiliste a perdu la vie cette nuit, percuté par deux agents de la PJ probablement ivres.

L'utilisation d'un véhicule de fonction par ces deux agents de la police judiciaire du 93 - hors service mais "d'astreinte" au moment des faits -, était-elle légale ? "Non, mais elle est tolérée la nuit lors que les agents - toujours en civil et en voiture banalisée - reprennent tôt le lendemain", nous indique Hugo Clément.

Code de la route

Les agents de la police nationale hors service sont quant à eux strictement contraints à ne pas conduire en véhicule "sérigraphié", c'est à dire estampillé "Police nationale".

Une chose est certaine : les agents d'astreinte sont tenus à un strict respect du code de la route. Ce qui fut visiblement loin d'être le cas cette nuit. Les deux agents de la Police judiciaire, qui rentraient de boîte de nuit en état d'ébriété selon les premiers éléments de l'enquête, roulaient à vive allure, sans sirène ni gyrophare, et grillant les feux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.