Espagne : quand l'Etat vend ses biens

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 15/08/2013Durée : 00h40

L'Espagne sort les grands moyens pour faire de nouvelles économies. Le gouvernement annonce la mise en vente d'1/3 de son patrimoine. Palaces, immeubles, parcs naturels, c'est la grande braderie de crise.

A Barcelone, l'Etat se sépare de dizaines d'immeubles. Celui-ci fait partie d'un lot de 13 biens rachetés à la Région par un assureur français pour 172 millions d'euros. Il reste d'autres biens prestigieux à vendre.

Il y a ce bâtiment moderne du XXe siècle. Les investisseurs peuvent en faire un palace.

Une grande braderie du patrimoine, c'est la dernière carte jouée par Ie gouvernement pour tenter de remplir ses caisses vides.

A Barcelone, même le conseil économique est à vendre. Nous sommes dans le magnifique haIl de cette administration. Au total, l'Espagne veut se séparer de plus de 15 000 biens. Il y en a pour tous les goûts.

27% du patrimoine est en vente, comme cet aérodrome. Même les réserves naturelles en Andalousie sont mises en vente. Et l'ancien siège de la Télévision publique. L'Etat ne sait pas combien cela peut lui rapporter. Cela chiffre a plusieurs dizaines de milliards d'euros.

Pour nous Espagnols, il ne faut pas céder ces bâtiments.

Cela peut être positif, garder ces biens n'est pas supportable.

Rien ne dit que les biens vont trouver acquéreurs. Le marche de l'immobilier est en chute libre. Il y a un risque : le patrimoine peut être cédé à un prix dérisoire.

En France, un autre patrimoine est menacé : les églises.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==