Espagne : parc naturel à vendre

a revoir

Diffusé le 02/09/2013Durée : 00h40

Impossible d'en bénéficier en cas de vente à un membre de sa famille.

Pour combler ses déficits, l'Espagne a décide de mettre en vente un quart de son patrimoine public. Cela concerne des bâtiments anciens mais des forêts ou de grands espaces naturels.

Des forêts et des lacs à perte de vue. Et bientôt peut-être un complexe touristique ? Le parc naturel andalou, l'un des plus grands d'Europe, une des plus anciennes forêts de Méditerranée, 200 espèces animales et végétales. Le gouvernement espagnol, pour payer ses dettes, a décidé de vendre 10% du parc. Un scandale pour les habitants qui y voient une menace.

C'est une faute inacceptable du gouvernement. Il pense pouvoir disposer comme il veut de cette forêt. Elle fait vivre un millier de familles. Ils veulent la vendre à des investisseurs et seigneurs.

Comme toujours, ce sont les politiques qui se partageront l'argent. Et nous ? On va perdre cette terre.

Pour attirer les investisseurs, Madrid parie sur l'emplacement du site. A quelques km de Gibraltar, à 1 heure de voiture de Costa del Sol. Dans cette région très touristique, le prix est estimé à 180 millions d'euros. La vente inclue l'autorisation de parcours de golf, des hôtels, et même un aérodrome. Un projet insensé pour ce militant écologiste alors que le pays est en pleine crise immobilière. Il s'inquiète aussi des conséquences sur l'environnement. La parcelle en vente concentre 90% de la biodiversité.

Ici c'est la rivière, une des dernières rivières vierges d'Europe. Si le projet se réalise, l'urbanisation va demander une forte demande en eau. Ils vont vouloir dévier le cours de la rivière pour répondre aux besoins.

Le maire a publiquement dénoncé la vente. Pour relancer l'économie, il a d'autres projets pour la région.

On voudrait développer le tourisme rural, les énergies renouvelables. Si on a des ressources variées, on a plus de chances d'affronter l'avenir.

La décision de mettre ce parc en vente a été annoncée il y a 2 mois. Pour l'instant, pas d'acheteur potentiel. La mobilisation s'organise.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==