Cet article date de plus de neuf ans.

En direct de Washington

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

600 millions d'euros, 500 ingénieurs, techniciens et plongeurs. Demain, la navigation autour de l'île sera interdite.

L. Delahousse : Renaud Bernard, c'est une opération complexe et très risquée qui va se dérouler demain.

C'est totalement inédit dans l'histoire de la marine. Pour les ingénieurs qui travaillent sur ce projet titanesque, il n'y a qu'une seule issue possible: réussir. Ils ont envisagé plusieurs scénarios catastrophes toutefois. D'abord, que la structure soit tellement endommagée que le bateau se désagrège sous les premières tensions. Ensuite, que le bateau se couche sur l'autre flanc, entraîné par la force d'inertie. Le bateau serait alors perdu. Et l'effet de masse provoquerait un micro.

raz de marée. Il y a à l'intérieur.

de l'eau souillée par des solvants, des peintures, des liquides de refroidissement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.