Emplois d'avenir : les chiffres

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 18/09/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Pour compenser l'augmentation du chômage, le gouvernement mise notamment sur les emplois d'avenir. Le dispositif a été lancé il y a un an par François Hollande. Le but affiché, c'est de redonner du travail à 100.000 jeunes en difficulté. Le système a mis du temps à se mettre en place, Où en est-on aujourd'hui ? Caroline Thebaud nous a rejoints sur ce plateau. Les chiffres vont maintenant plutôt dans le bons sens.

Caroline Thebaud : Oui après un démarrage lent, le compteur est aujourd'hui à la moitie : 56 000 emplois signes, des emplois qui sont subventionnés par l'Etat et destines aux jeunes peu qualifies. Il reste donc trois mois et demi pour atteindre l'objectif des 100 000 ! C'est jouable selon le ministère du Travail qui affirme qu'en ce moment 500 contrats sont signés chaque jour.

Elise Lucet : Il y a des disparités en fonction des départements.

Caroline Thebaut : Oui, les zones rurales s'en sortent bien mieux que les zones urbaines ! Ainsi dans le Cantal, on a signé plus de contrats que prévu : taux de réussite 135% contre 30% seulement en Seine-Saint-Denis. Deux raisons: D'abord, car le gouvernement a demandé a ce département de faire signer beaucoup de contrat : objectif 2.750 d'ici la fin de l'année contre 145 dans le Cantal. Ensuite, car certains employeurs seraient réticents à employer des jeunes venant des zones sensibles.

Elise Lucet : Si on examine les emplois d'avenir déjà signés quelles sont les caractéristiques marquantes.

Caroline Thebaud : Seul un emploi d'avenir sur dix est un CDI, le reste ce sont des CDD de 1 à 3 ans. Et le secteur public joue davantage le jeu : Un contrat sur dix seulement est signe dans le privé.

Elise Lucet : Merci Caroline.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==