Emploi : tricheries sur CV pour les seniors

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 11/05/2013Durée : 00h20

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le grand format de ce samedi midi. Les chiffres du chômage ne cessent de croitre. Les jeunes mais aussi les plus anciens sont principalement touches par cette courbe ascendante. Le chômage des séniors a fait un bond de 17 % en un an. Alors certains tentent de masquer leur âge.

Licencié à 52 ans. Après 10 ans dans une société informatique, son âge est devenu un problème pour certaines missions. Après 2 ans de chômage et de CV détaillés avec photos.

C'est bien son âge le problème. Depuis, il est ne en 1968. Sous la barre des cinquante ans. Il décroche désormais un entretien par mois. La supercherie est découverte chaque fois avec sa carte d'identité. Il espère trouver un recruteur compréhensif. Au salon des seniors, ce pavillon est pris d'assaut. L'âge est le premier facteur discriminant. Alors, se rajeunir un peu, pourquoi pas.

A 45 ans, on est considéré comme des vieux, alors on triche un peu.

C'est pas 3 ou 4 ans qui changent quelque chose. Psychologiquement, je le fais.

Après 45 ans, les chances de décrocher un emploi sont divisées par trois. c'est presque impossible. Trop près de la retraite, les entreprises renoncent. Dans 2 ans, il est à la retraite, on va le former et puis le perdre.

Selon l'observatoire des inégalités, c'est le système du CV qu'il faut revoir. Juger les compétences plutôt que les diplômes.

Outre Manche, les candidats doivent montrer leur aptitude au travail. En stage ou en contrats courts, et quelque soit leur âge.

Le JT
Les autres sujets du JT