Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Régionales : "Qu'on nous foute la paix !", lance Martine Aubry contre la fusion des listes évoquée par Valls

Publié Mis à jour
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions

La maire socialiste de Lille refuse l'idée d'une fusion de listes pour les régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie au second tour.

La réponse est claire et cinglante. La maire de Lille, Martine Aubry, ne veut pas de la fusion des listes PS et Les Républicains pour le second tour des régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, réagissant à l'hypothèse de Manuel Valls d'une coalition droite-gauche pour faire barrage au Front national.

"On est en train de faire campagne, si on pouvait nous laisser tranquille ça serait bien", a réagi Martine Aubry, vendredi 13 novembre, entourée de journalistes. "Si on voulait faire gagner le Front national, on ne s'y prendrait pas autrement", insiste-t-elle.

"On veut battre Madame Le Pen"

Excédée, la maire de Lille (Nord), poursuit sa charge : "Qu'on nous foute la paix ! Et qu'on nous laisse derrière un candidat qui est maintenant reconnu par tout le monde." En l'occurrence Pierre de Saintignon, tête de liste PS aux régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Le candidat avait lui aussi demandé, dès jeudi, à Manuel Valls de "cesser ces petites phrases qui nuisent à notre campagne". Les propos de Manuel Valls ont également été critiqués par le Premier secrétaire du PS : "Trop de confidences nuisent à la cohérence", a dit Jean-Christophe Cambadélis.

.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.