Cet article date de plus de cinq ans.

Sondage Elections régionales : Pécresse distance Bartolone en Ile-de-France

Selon notre sondage Ipsos-Sopra Steria, les attentats du 13 novembre auraient tendance à doper le vote Front national, au premier comme au second tour.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La tête de liste LR-UDI-MoDem pour les régionales en Ile-de-France, le 2 octobre 2015 à Paris. (CHAMUSSY / SIPA)

Dirigée par le PS depuis dix-sept ans, l'Ile-de-France va-t-elle basculer à droite ? C'est en tout cas ce que laisse penser le sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, publié lundi 23 novembre, et qui place Valérie Pécresse nettement en tête des intentions de vote pour les élections régionales, au premier comme au second tour.

>> CARTE. Régionales : ce que disent les sondages, région par région

D'après cette enquête, la chef de file des Républicains, de l'UDI et du MoDem recueillerait 33% des voix au soir du 6 décembre, tandis que le socialiste Claude Bartolone arriverait à égalité avec le frontiste Wallerand de Saint Just, avec 22% des suffrages. Selon l'institut Ipsos, ce dernier gagnerait deux points par rapport à la précédente enquête réalisée juste avant les attentats de Paris. Claude Bartolone gagnerait un point, tandis que Valérie Pécresse en perdrait un. Aucun autre candidat n'atteindrait le seuil des 10% nécessaire pour se maintenir.

Le FN ferait plus que doubler son score de 2010

Au second tour, l'actuel président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, profiterait de bons reports de voix, progressant de quatorze points par rapport au premier tour. Mais, avec 36% des voix, il serait toutefois battu par Valérie Pécresse, créditée de 40% des suffrages.

Wallerand de Saint Just, quant à lui, arriverait troisième avec 24% des voix. Un score très important pour le parti de Marine Le Pen, quand on se souvient que la liste frontiste n'avait récolté que 9,29% des voix en 2010.

Si elle l'emporte, la droite devra faire ses preuves

Dans le détail, ce sondage Ipsos révèle toutefois que, si elle est favorite, Valérie Pécresse est loin d'être attendue comme le messie : seuls 34% des Franciliens estiment en effet qu'une victoire de la droite serait "une bonne chose" pour leur région.

*Echantillon de 815 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon représentatif des habitants de la région Ile-de-France, et interrogé par internet du 19 au 21 novembre 2015. Méthode des quotas : sexe, âge, profession de la personne de référence, département, catégorie d’agglomération. Les intentions de vote retenues et présentées dans ce sondage reposent uniquement sur les personnes se déclarant "certaines d'aller voter".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.