Élections sénatoriales : "Le PS m'a fait battre", affirme Ségolène Royal

Publié
Durée de la vidéo : 10 min.
Élections sénatoriales : "Le PS m'a fait battre", affirme Ségolène Royal
France 2
Article rédigé par
C. Roux - France 2
France Télévisions

Ségolène Royal, ancienne ministre de l'Environnement, est l'invitée des "4 Vérités", mardi 28 septembre.

Ségolène Royal a subi une défaite aux sénatoriales. "Elle est plus amère parce que je n'aime pas le sectarisme. Quand je suis engagée dans un combat politique, je le fais toujours avec conviction. Quant au dernier moment, l'appareil du PS parachute un candidat, le jour de la clôture, sans même m'appeler. Le PS m'a fait battre. Ce n'est pas la première fois que l'appareil du PS se comporte comme cela. En 2006 c'était déjà le cas. Je pense que ma liberté les dérange", explique Ségolène Royal, ancienne ministre de l'Environnement, invitée des "4 Vérités", mardi 28 septembre.

Présidentielle : "Je n'exclus rien"

Le combat continue-t-il pour la femme politique ? "Je ne peux pas renoncer". Pense-t-elle encore à la présidentielle ? "Puisque le PS me rend ma liberté, si je considère que dans le débat politique il faut rassembler différemment, je n'exclus rien", précise l'ancienne présidente du conseil régional de Poitou-Charentes.

La facture de l'énergie est en train de flamber, notamment le gaz. Existe-t-il des outils ? "Je pense qu'il est possible de bloquer la hausse. Cette flambée du prix de l'énergie et de l'essence c'est une bombe sociale à retardement, qui va venir très rapidement. Il y a trois décisions à prendre : baisser les taxes, limiter les marges des distributeurs et rétablir le tarif social de l'énergie", conclut Ségolène Royal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sénatoriales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.