DIRECT. Elections sénatoriales : la majorité de droite et du centre est "confortée", d'après Gérard Larcher

Comme tous les trois ans, le Sénat est renouvelé par moitié. Ce dimanche, 172 sièges de sénateurs sont à pourvoir.

Gérard Larcher, président du Sénat, lors d\'un meeting à Montélimar (Drôme), le 14 septembre 2020.
Gérard Larcher, président du Sénat, lors d'un meeting à Montélimar (Drôme), le 14 septembre 2020. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"La majorité sénatoriale de droite et du centre est confortée." Gérard Larcher, le président du Sénat, l'a indiqué, dimanche 27 septembre, en début de soirée, après la publication des premiers résultatsDéfaite aux dernières élections municipales, La République en marche ne fondait pas de grands espoirs sur ce scrutin sénatorial. Mais le parti présidentiel a enregistré deux bonnes nouvelles, ce dimanche 27 septembre en début de soirée, avec deux réélections importantes qui n'étaient pas gagnées d'avance. Le secrétaire d'Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a ainsi gardé dans le giron de LREM l'un des deux sièges à pourvoir dans l'Yonne. En Côte-d'Or, le président du groupe LREM au Sénat a déjoué les pronostics en conservant l'un des trois sièges en jeu, au détriment du PS.

La majorité de droite et du centre "confortée". Ce n'est pas une surprise. Les observateurs et les acteurs pressentaient que la droite allait rester majoritaire à l'issue de ce renouvellement par moitié du Sénat. Les premiers résultats, qui s'égrènent depuis 17h30, confirmaient cette tendance.

Création d'un groupe écologiste au palais du Luxembourg. "Il y aura un groupe vert au Sénat", a assuré la sénatrice EELV Esther Benbassa dimanche soir en plein dépouillement des résultats, se réjouissant d'une "excellente nouvelle pour l'écologie". A 20 heures, la sénatrice dénombrait déjà six candidats écologistes  victorieux, et espérait également convaincre un élu de Haute-Corse de les rejoindre. Ils viendraient s'ajouter à cinq élus déjà en place à la chambre haute, afin de former un groupe politique. Il faut 10 élus (sur 326 sénateurs) pour pouvoir former un groupe politique.

172 sièges à pourvoir. Sur les 348 sièges que compte le Sénat, 172 sont renouvelés lors de ce scrutin, qui concerne 58 départements de métropole selon leur numéro minéralogique : de l'Ain (01) à l'Indre (36) et du Bas-Rhin (67) au Territoire-de-Belfort (90), hors Ile-de-France. Les sénateurs de la Guyane et de quatre collectivités d'outre-mer sont également renouvelés (Wallis et Futuna, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Polynésie française).

Une élection réservée aux grands électeurs. Contrairement aux autres scrutins politiques français, les élections sénatoriales se font au suffrage universel indirect. Seuls les grands électeurs (députés, sénateurs, conseillers régionaux et départementaux, et représentants des conseils municipaux) peuvent voter dans leur département d'élection. Sur les 90 000 grands électeurs appelés aux urnes, plus de 95% sont des représentants des conseils municipaux.

Un mode de scrutin différent selon les départements. Dans les départements les moins peuplés (où sont élus un ou deux sénateurs), le scrutin est majoritaire avec un premier tour de 8h30 à 11h30, et un second tour de 15h30 à 17h30. Dans les départements les plus peuplés, avec au moins trois sénateurs, la représentation proportionnelle s'applique, avec un scrutin ouvert de 8h30 à 17h30.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SENATORIALES

23h00 : On ferme ! Non sans avoir jeté un dernier coup d'oeil à l'actualité.

• La droite conforte sa mainmise sur le Sénat, les écologistes parviennent à créer un groupe : voilà ce qu'il faut retenir des élections sénatoriales qui ont vu la moitié des sièges de la Haute Assemblée être renouvelés. Si votre truc, c'est plutôt les cartes avec des briquettes dessus, voilà de quoi faire votre bonheur.

Emmanuel Macron a fustigé la "trahison collective" de la classe politique libanaise après l'échec de la formation d'un gouvernement dans un discours très sévère.

Arc-en-ciel dans la grisaille, Julian Alaphilippe a été sacré champion du monde de cyclisme sur le circuit d'Imola en Italie. Le Français a placé une attaque décisive à 12 km de l'arrivée. C'est le premier sacre tricolore depuis vingt-trois ans.

La garde à vue du principal suspect de l'attaque de la rue Nicolas-Appert a été prolongée de 48 heures, une autre personne a été placée en garde à vue, ce qui porte à huit le nombre de personnes retenues par la police.


Rendez-vous demain, dès six heures, pour la suite de ce live !

22h41 : @Tortue Le parti présidentiel s'en sort mieux que prévu et devrait garder une petite vingtaine de sièges, un peu moins qu'aujourd'hui.

22h41 : Youpi et elle est où la déroute de LREM et ses alliés ???

22h29 : C'est peut-être un détail pour vous, mais pour les Tarnais, ça veut dire beaucoup. Pour la première fois, le département de Jean Jaurès n'enverra pas d'élu de gauche au Sénat. Le député LREM Philippe Folliot, 57 ans, évince de huit voix, le radical de gauche Vincent Garel, pour succéder au sortant PS, Thierry Carcenac, qui ne s'était pas représenté. Le centriste Philippe Bonnecarrère a été facilement reconduit au premier tour, avec 59,4%.

22h24 : Mon camarade Ilan Caro me souffle que vous avez raison, dans les grandes communes (+ de 30 000 habitants), vu qu'il n'y a pas assez de conseillers municipaux pour représenter toute la population, on ajoute un grand électeur par tranche de 800 habitants au-delà de 30 000.

22h23 : Parmi les Grands Électeurs qui votaient dimanche pour les sénatoriales, on me dit qu'il y avait des citoyens lambda proposés par les élus . Vous confirmez ?

22h11 : Aurélien Taché, député EDS (le groupe dissident d'En Marche où figurent notamment Matthieu Orphelin et Cédric Villani) tire une lecture personnelle des résultats de son ancien parti.

22h01 : Nos camarades de France 3 Aquitaine m'envoient le lien de leur récapitulatif du scrutin en Gironde. N'hésitez pas à vous rendre chez nos amis des France 3 régionaux pour des focus détaillés sur tel ou tel département.

21h42 : Sur Twitter, Christian Jacob, le patron de LR, se félicite de la victoire de son parti aux sénatoriales.

21h33 : Il n'y avait pas d'inquiétude particulière, car le parti était peu concerné par le renouvellement (ses bastions comme le Nord et l'Ile-de-France n'étaient pas concernés par le renouvellement). Donc les communistes ont toujours un groupe et pourraient même gagner un ou deux sièges au final.

21h31 : PCF combien d'Elu-e-s en tout ? Ont-ils-elles un Groupe ?

21h30 : Et avis à , les résultats viennent de tomber pour la Seine Maritime, avec 4 sièges sur 6 pour la droite, 1 au PS et 1 au PCF.

21h29 : On scrutait les résultats de Gironde après le succès des écologistes à Bordeaux : le parti obtient un siège de sénateur avec Monique de Marco. Sur les six sièges du département, 2 vont également au PS, 1 à LR, et 2 aux divers droite.

21h16 : Soeur Anne, soeur Anne, ne vois tu rien venir en Seine-Maritime ? Non, je ne vois que les départements les moins peuplés qui envoient deux ou trois sénateurs quand le 76 en envoie six. Patience (et faites F5 sur notre carte de temps en temps).

21h15 : Toujours pas de résultats pour les sénatoriales en Seine-Maritime ?

21h14 : Quand on dispose d'un groupe au Sénat, on peut intervenir dans la fixation de l'ordre du jour, on peut présenter des amendements, placer des orateurs dans des débats ou demander la création d'une commission d'enquête par exemple. La liste des avantages que cela procure est lisible sur le site du Sénat.

21h12 : bonsoir Pierre. EELV vont pouvoir créer un groupe au sénat. Mais cela implique quoi?

21h06 : Oups ! Les résultats des élections sénatoriales ont été annoncés haut et fort à la mi-journée dans les Deux-Sèvres alors qu'il était interdit de les diffuser avant 17h30. Du coup, la préfecture a menacé les contrevenants de 75 000 euros d'amende, raconte Ouest-France.

20h39 : "Nous commençons à être présents dans les territoires ruraux, alors qu'on nous a souvent reproché d'être des bobos, des élus du centre-ville."

La sénatrice écologiste confirme la création d'un groupe écologiste dans la Haute Assemblée avec au moins 11 élus, peut-être jusqu'à 16. "On va pouvoir porter des textes écolos et les propositions de la Convention citoyenne pour le climat. C'est une étape avant les régionales et les départementales."


20h37 : @Tom Public Sénat a publié cet été le portrait-robot des sénateurs, qui n'ont pas tous l'âge canonique que vous leur prêtez : la moyenne d'âge s'élève à 61 ans, avec certes une trentaine d'entre eux âgés de plus de 70 ans. S'il n'y pas d'âge limite, beaucoup raccrochent avant leurs 80 printemps :-)

20h34 : Et l'âge des sénateurs ? Pourquoi sont ils si vieux ? Y a t il obligation de partir à la retraite ?

20h36 : @Fah Tout à fait, et le projet a bien été déposé au parlement en août 2019, et depuis, silence radio. Le hic, c'est que pour inscrire ces textes à l'agenda du Parlement, il faut un "accord global préalable" avec les sénateurs, qui ne sont pas chauds du tout, explique La Gazette des communes.

20h25 : dans le cadre projet de loi sur la réforme des institutions , il était prévu une baisse de 25% . Pourquoi avons toujours au tant de sénateur ?

20h22 : Sur Twitter, Yannick Jadot annonce l'élection de six nouveaux sénateurs écologistes qui vont permettre aux Verts de former un groupe.

20h17 : Pour prendre le cas de Valérie Boyer, c'est sur le papier son suppléant, Julien Ravier, qui devrait prendre sa place mais, comme il a été élu maire des 11 et 12e arrondissements de Marseille en juin dernier, il devra choisir entre ses deux mandats.

20h16 : Que se passe-t-il quand un député est élu sénateur ? Qui le remplace ?

20h06 : La sénatrice écologiste Esther Benbassa annonce quant à elle la formation d'un groupe écologiste. Pour rappel, il faut 10 élus (sur 326 sénateurs) pour pouvoir former un groupe politique.

20h05 : "Ce soir, la majorité sénatoriale de droite et du centre est confortée."

Ce n'était pas vraiment une surprise, mais Gérard Larcher annonce que le Sénat demeurera à droite, alors qu'il était renouvelé de moitié. Cela s'explique par les bons résultats du parti aux dernières municipales.

20h05 : On fait le point sur l'actualité chargée de cette soirée à 20 heures et des briquettes.

• Les résultats des sénatoriales continuent de tomber, les élus LREM François Patriat et Jean-Baptiste Lemoyne sauvent leur siège, la majorité de droite "confortée", selon Gérard Larcher : c'est à suivre dans notre direct et dans notre carte.

Emmanuel Macron a fustigé la "trahison collective" de la classe politique libanaise après l'échec de la formation d'un gouvernement dans un discours très sévère.

Arc-en-ciel dans la grisaille, Julian Alaphilippe a été sacré champion du monde de cyclisme sur le circuit d'Imola en Italie. Le Français a placé une attaque décisive à 12 km de l'arrivée. C'est le premier sacre tricolore depuis vingt-trois ans.


La garde à vue du principal suspect de l'attaque de la rue Nicolas-Appert a été prolongée de 48 heures, une autre personne a été placée en garde à vue, ce qui porte à huit le nombre de personnes retenues par la police.

19h58 : A noter parmi les têtes d'affiche, la réélection de Bruno Retailleau, le patron des sénateurs LR et qui caresse des ambitions présidentielles, et l'arrivée dans la Haute Assemblée de Valérie Boyer, autre figure du parti.

19h57 : Surprise à Marseille, où le RN Stéphane Ravier parvient à conserver son siège à la surprise générale. L'élu avait perdu sa mairie d'arrondissement en juin dernier. Il a eu une image éloquente pour résumer son élection au micro de Public Sénat.

19h45 : Pour visualiser les premiers résultats des sénatoriales, ça se passe sur notre carte. Comme vous pouvez le voir, on dispose essentiellement des résultats pour les départements les moins peuplés.


19h40 : Flicflac C'est vrai que le Sénat est très critiqué, pour son manque de représentativité supposée et le système des grands électeurs qui rend cette élection un peu lointaine. A gauche, on critique aussi le fait qu'il n'ait basculé qu'une seule fois depuis des lustres à gauche (entre 2011 et 2014). Pour cela, il avait fallu que la gauche remporte l'écrasante majorité des régions, beaucoup de départements et la quasi-totalité des grandes villes. Enfin, le manque de figures connues du grand public (mis à part Gérard Larcher, beaucoup de gens seraient en peine de citer un sénateur) accentue ce sentiment d'éloignement.

19h35 : Bonsoir Est ce que c'est ce mode d'élection qui fait que le Sénat est toujours très critiqué et peu reconnu?

19h32 : Quant à Jean-Baptiste Lemoyne, autre figure de la majorité à avoir gagné son élection, il ne pourra bien sûr pas siéger au Palais du Luxembourg tant qu'il figure au gouvernement.

19h31 : On en sait un peu plus sur l'élection ric-rac de François Patriat, chef de file de LREM au Sénat : "J'ai été élu avec cent voix d'avance", a confié l'ancien élu socialiste à l'AFP. Il était menacé par la socialiste Colette Popard, proche du maire PS de Dijon François Rebsamen.

19h28 : L'un des enjeux de la soirée, c'est de savoir si les écologistes, forts de leur poussée dans les grandes villes, vont pouvoir former un groupe. Ils pourront compter sur le renfort du nationaliste corse Paul Toussaint Parigi dont je vous parlais tout à l'heure.

19h34 : @Inculte Ah non, les sénateurs sont élus par des grands électeurs, mais les députés n'en représentent qu'une infime partie. 95% du corps électoral est composé des délégués des communes élus au sein de leur conseil municipal. Je vous renvoie à la Bible des sénatoriales écrite cette semaine par notre spécialiste Ilan Caro.

19h24 : Comment se déroulent les sénatoriales ? Ce sont les députés qui votent ?

19h23 : @Berna Je ne suis pas un spécialiste de la politique dordognote, mais il semble en effet que Marie-Claude Varaillas l'ait emporté face à un adversaire MoDem Jean-Pierre Cubertafon.

19h21 : Une femme communiste élue sénatrice en Dordogne c’est un événement non?

19h18 : Par exemple, il y a trois départements où les lignes devraient beaucoup bouger, après les résultats des municipales : le Rhône, la Gironde et les Bouches du Rhône. On ne dispose pas encore de résultats solides pour eux.