Vers un remaniement au sein des Républicains après les régionales ?

Nicolas Sarkozy réfléchirait à faire un grand ménage dans l'organigramme du parti, annonce mardi France Info. Dans le viseur : Nathalie Kosciusko-Morizet, Nadine Morano, Laurent Wauquiez et Christian Estrosi.

Nicolas Sarkozy à la tribune d\'un meeting des Républicains, le 27 septembre 2015 à Paris, en vue des élections régionales. 
Nicolas Sarkozy à la tribune d'un meeting des Républicains, le 27 septembre 2015 à Paris, en vue des élections régionales.  (MAXPPP)

Changements de têtes au sein des Républicains ? Selon France Info, qui révèle l'information mardi 29 septembre, Nicolas Sarkozy entend réorganiser et resserrer son équipe au lendemain des élections régionales. La question se pose puisque plusieurs cadres du parti sont candidats pour ce scrutin. Ainsi, Laurent Wauquiez, candidat en Rhône-Alpes Auvergne, et Christian Estrosi, tête de liste en Paca, pourraient quitter l'organigramme s'ils sont élus. 

NKM elle aussi écartée de l'organigramme ? 

Outre ces possibles départs liés à l'emploi du temps, Nicolas Sarkozy souhaitant des personnalités entièrement dédiées à leur fonction dans le parti, le patron des Républicains pourrait aussi se passer des services de Nadine Morano et de Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon la radio, "les propos sur la 'race blanche' [de la première] ont ulcéré" l'ancien chef d'Etat. Quant à NKM, elle serait sur la sellette en raison de "sa liberté de parole" et de ses nombreux désaccords avec Nicolas Sarkozy. 

Sur Europe1, la vice-présidente des Républicains a réagi à cette rumeur : "Si je suis utile, j'y suis. Si on me dit : 'Finalement, la condition pour y être c'est de ne plus rien dire', je n'y suis plus."

Cette vidéo n'est plus disponible

Que Nicolas Sarkozy soit prévenu : la numéro 2 du parti ne compte pas abandonner sa "liberté de parole [qui] a toujours fait partie de mes conditions".