Régionales : Jean-Yves Le Drian déclare officiellement sa candidature en Bretagne

En cas de victoire, il reviendra à François Hollande de décider de son avenir au sein du gouvernement, a précisé le ministre de la Défense.

Jean-Yves Le Drian, dans la cour de l\'Elysée, à Paris, le 14 octobre 2015.
Jean-Yves Le Drian, dans la cour de l'Elysée, à Paris, le 14 octobre 2015. (ALAIN JOCARD / AFP)

Jean-Yves Le Drian a officialisé sa candidature comme tête de liste socialiste, vendredi 16 octobre, pour les régionales en Bretagne. "Si les Bretons m'accordent leur confiance, je serai et je resterai président de la région", a déclaré le ministre de la Défense à l'issue d'une réunion du conseil régional.

"Je connais les règles sur le cumul des mandats", a-t-il aussi affirmé. Mais il n'a pas pour autant affirmé qu'il démissionnerait s'il remportait l'élection. En cas de victoire, a-t-il expliqué, il reviendra à François Hollande de décider de son avenir au sein du gouvernement. Pendant la campagne, en revanche, il conservera son portefeuille ministériel : "Le président m'a demandé de rester pleinement ministre pendant la campagne", a-t-il déclaré.

Une décision prise avec l'aval de François Hollande

S'il devait être amené à démissionner, plusieurs de ses collègues sont pressentis pour le remplacer à la Défense : la ministre de la Santé Marisol Touraine, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll ou encore celui de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Circulent aussi les noms de Jean-Michel Baylet ou d'Elisabeth Guigou.

Fort de sa popularité, et avec l'aval de l'Elysée, le ministre de la Défense a longuement hésité avant de prendre sa décision. Mercredi, l'entourage du socialiste avait confirmé à l'AFP la candidature de Le Drian.