Élections régionales et départementales : une abstention record

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
abstention
France 2
Article rédigé par
D. Lefort - France 2
France Télévisions

Les élections régionales et départementales n'ont pas attiré les électeurs : plus de 66% d'entre eux se sont abstenus, un record hors référendum.

Le précédent record d'abstention datait du premier tour des élections régionales de 2010. Les instituts de sondage prévoyaient environ 60% d'abstention. Le chiffre définitif, qui sera connu lundi 21 juin, se situera entre 66,1% et 66,8%. Ce sont deux Français sur trois qui ne sont pas allés voter dimanche pour le premier tour. Pour la tranche des 18-34 ans, c'est plus de huit personnes sur dix qui se sont abstenus. Certains ont préféré profiter de ce week-end ensoleillé, d'autres avaient des examens à réviser. "C'est une défaite pour nous tous", a estimé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur France 2 lundi matin.

Le Grand Est le plus abstentionniste

70%, c'est le taux d'abstention le plus important, réalisé dans le Grand Est, 69% en Île-de-France et en Centre-Val-de-Loire, 67% dans les Hauts-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes. Les moins mauvais élèves se situent en Occitanie (62% d'abstention) ou en Nouvelle-Aquitaine (64%). En Corse, l'abstention est à 42%, mais comme la Martinique et la Guyane, ces régions sont des collectivités territoriales, qui marient à la fois les attributions de la région et du département, ce qui en fait une élection plus importante, plus motivante, conclut le journaliste de France Télévisions David Lefort.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.