Résultats des élections régionales en Occitanie : la socialiste Carole Delga arrive en tête du premier tour avec 39,57% des voix

La présidente sortante d'Occitanie, Carole Delga, arrive largement en tête et pourrait permettre à la gauche de conserver la région Occitanie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Carole Delga, présidente sortante de la région Occitanie, en visite à Perpignan, le 11 juin 2021. (ARNAUD LE VU / HANS LUCAS / AFP)

L'Occitanie restera-t-elle une terre socialiste ou basculera-t-elle dans l'escarcelle du Rassemblement national ? La présidente sortante Carole Delga (PS) arrive en tête du premier tour des élections régionales ce dimanche 20 juin et s'offre une avance confortable dans cette région de près de six millions d'habitants.

>> Au lendemain du premier tour, découvrez les derniers chiffres, les analyses et les commentaires

Le résultat du premier tour

Selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, la liste de gauche de la présidente sortante, Carole Delga, à la tête d'une petite coalition qui réunit notamment le PS, le PCF et le Parti radical de gauche, se place en première position dans la région avec 39,57% des suffrages exprimés, lors d'un scrutin à l'abstention particulièrement forteLa liste du Rassemblement national menée par le député européen Jean-Paul Garraud arrive en deuxième position avec 22,61%, devant celle menée par le député du Lot Aurélien Pradié (Les Républicains), qui collecte 12,19% des suffrages.

La majorité présidentielle, emmenée par Vincent Terrail-Novès, arrive en quatrième position avec 8,84% des voix, derrière celle menée par l'écologiste Antoine Maurice et ex-candidat à la mairie de Toulouse (8,78%). Ces deux listes ne se qualifient donc pas pour le second tour. De même, les listes de Myriam Martin (La France insoumise-NPA), Malena Adrada (Lutte ouvrière), Jean-Luc Davezac (Occitanie écologiste et citoyenne) et Anthony Le Boursicaud (Union essentielle) ne dépassent pas le seuil des 10% de suffrages et rassemblent respectivement 5,06%, 1,77%, 0,76% et 0,41% des voix.

Les réactions

Carole Delga s'est réjouie de son score, assurant qu'il était le résultat de son bilan à la tête de la région : "C'est le travail qui a payé. Pendant six ans, nous avons beaucoup travaillé !" Citant les grandes réussites de son mandat, la présidente sortante a envoyé "un appel solennel" à aller voter au second tour à tous les habitants d'Occitanie pour "que ce soit la République qui gagne", rappelant qu'elle avait payé de sa personne les attaques du Rassemblement national : "Des militants et des conseillers régionaux d'extrême droite sont venus manifester devant ma maison. (...) Je n'ai jamais baissé les yeux".

Son opposant du Rassemblement national, Jean-Paul Garraud, a réagi depuis son siège de campagne, en pointant le niveau d'abstention massif : "Les gens ne sont pas allés voter", regrette-t-il, cité par France Bleu Occitanie. "Quand on a près de 70% d'abstention, quel que soit le résultat, ce n'est pas glorieux. Il y a eu une prime à ceux qui étaient déjà en place. Ce scrutin n'est pas révélateur en tant que tel."

Et maintenant ?

Lors du second tour de l'élection, dimanche prochain, trois listes (celles ayant obtenu au moins 10%) peuvent se maintenir. La présidente sortante Carole Delga, qui part un avantage, pourrait voir ses chances de réélection être consolidées par un ralliement du candidat écologiste Antoine Maurice. La position du candidat LREM, Vincent Terrail-Novès, forcé de se retirer, sera aussi scrutée. La date limite du dépôt des listes pour le second tour est fixée au mardi 22 juin à 18 heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.