Régionales 2015 : arrivée du FN à la tête des régions, les patrons s'inquiètent

France 2 a rencontré deux chefs d'entreprise qui s'inquiètent d'une victoire du FN dans leur région.

FRANCE 2

La possible arrivée du FN à la tête de leur région effraie ces patrons du Nord et de la région PACA qu'a rencontrés France 2. Marc Raiola tient une entreprise d'intérim en PACA. Grâce à l'aide financière de la région, il forme chaque année 60 personnes. Alors quand le FN annonce sans plus de détails qu'il reverrait le budget alloué à la formation professionnelle, il tique. Mais plus globalement, c'est pour l'attractivité de sa région qu'il s'inquiète. "J'ai du mal à imaginer qu'une région qui serait classée à l'extrême droite attirerait les capitaux comme elle les attire aujourd'hui", lance Marc Raiola.

Un protectionnisme mauvais pour les affaires

Pierre Lecointre dirige lui une startup installée en Picardie. Il vend ses logiciels en France, mais aussi à l'étranger. Pour lui, le programme protectionniste du FN pourrait remettre en cause son activité. "Mon ADN s'est d'être tourné vers l'extérieur, que l'extérieur soit tourné vers moi, d’échanger et de collaborer et de bouger et d'aller voir ce qui se passe ailleurs et d'être ouvert sur le monde". Loin, très loin des priorités du Front national selon lui. En cas de victoire du parti frontiste, il partira de la région pour installer son entreprise ailleurs.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste FN en Provence-Alpes-Côte d\'Azur, le 6 décembre 2015, au Pontet (Vaucluse), lors du premier tour des élections régionales.
Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste FN en Provence-Alpes-Côte d'Azur, le 6 décembre 2015, au Pontet (Vaucluse), lors du premier tour des élections régionales. (MAXPPP)