VIDEO. Présidentielle : Nicolas Dupont-Aignan accuse l'équipe de François Fillon de le "menacer"

Le candidat de Debout la France à la présidentielle affirme recevoir des menaces de la part de l'équipe de l'ancien Premier ministre.

"Ce sont des menaces, la volonté de m'acheter." Invité de franceinfo, mardi 18 avril, Nicolas Dupont-Aignan a affirmé qu'il recevait des menaces de la part de l'équipe de campagne de François Fillon.

Interrogé sur les SMS qu'il affirme recevoir de la part de l'équipe de l'ancien Premier ministre, le candidat de Debout la France évoque une volonté de l'"acheter sous forme de poste". Il précise avoir répondu une seule fois, avec cette phrase envoyée par SMS : "Je ne suis pas à vendre, vous vous trompez d'adresse."

"Je ne suis pas à vendre"

Le candidat à la présidentielle a évoqué la teneur de ces menaces : "Il y avait même une phrase extraordinaire : 'il vaut mieux une soupe bien chaude – ou un truc comme ça – à du pain rassis." Vendredi 14 avril, sur BFMTV, Nicolas Dupont-Aignan avait déjà affirmé avoir été approché par l'équipe de François Fillon : "Un jour, je publierai des SMS ahurissants. Je leur ai répondu que je ne suis pas à vendre. Je ne suis pas à vendre."

"Je trouve ça plutôt pathétique (…), il faut qu'il se calme", a aussitôt démenti la porte-parole du candidat Les Républicains Florence Portelli, sur LCP.

Le candidat à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, à Lyon, le 8 avril 2017.
Le candidat à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, à Lyon, le 8 avril 2017. (NICOLAS LIPONNE / NURPHOTO)