Résultats présidentielle 2022 : les syndicats saluent la défaite de Marine Le Pen, mais s'inquiètent de sa poussée

L'Unsa, la FSU et Solidaires, par ailleurs, donnent rendez-vous le 1er mai pour un "moment central de contre-offensive des travailleuses et des travailleurs".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, lors d'un meeting le 15 mars 2022 à Vaulx-en-Velin (Rhône). (NORBERT GRISAY / HANS LUCAS VIA AFP)

Les différents syndicats se sont félicités de la défaite de la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, au second tour de la présidentielle, dimanche 24 avril, tout en s'inquiétant de sa poussée à plus de 40%. "Le pire a été évité aujourd'hui. Mais près de 42% des votes pour l'extrême droite font que rien ne pourra et ne devra être comme avant", a notamment tweeté le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger.

>> Suivez en direct la soirée du second tour de l'élection présidentielle

"La République est sauve. Et combattre pour la justice sociale dans un cadre démocratique reste possible. Mais un vote pour la République qui n'est majoritaire que chez les plus anciens et plus favorisés doit interroger tous les démocrates", a écrit de son côté Laurent Escure (Unsa). Pour Solidaires, "le renforcement électoral et militant de l'extrême droite est lié aux politiques antisociales menées par les gouvernements successifs".

"Ce sont les politiques libérales, leur captation de toutes les richesses produites et leur lot d'individualisation et de dégradation des conditions de vie qui favorisent cette progression", a renchéri la FSU dans un autre communiqué. L'Unsa, la FSU et Solidaires donnent rendez-vous le 1er mai, qui devra être, selon Solidaires, "un moment central de contre-offensive des travailleuses et des travailleurs".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.