Présidentielle : un choix historique

Ce dimanche 7 mai à 8 heures plus de 66 000 bureaux de vote ont ouvert leurs portes. 47 millions d'électeurs sont appelés aux urnes.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À Paris, une file ininterrompue d'électeurs. Ils viennent voter pour le second tour de la présidentielle. Un scrutin essentiel, un enjeu pour de nombreux électeurs. "C'était le rendez-vous à ne pas rater, quelles que soient ses opinions politiques", explique un électeur. À Bordeaux, même file d'attente. Certains ont modifié leur agenda pour mettre leur bulletin dans l'urne. "J'ai déplacé des week-ends prolongés pour pouvoir garder celui-ci à Bordeaux", explique un votant.

"Si on ne vote pas, on n'a rien à dire après"

Même état d'esprit à Montpellier (Hérault), week-end prolongé ou pas, passage obligé par l'isoloir. "J'estime que si on ne vote pas, on n'a rien à dire après. Il ne faut pas aller se plaindre après", précise une électrice. Loin des frontières hexagonales, le vote des Français de l'étranger se poursuit. À Londres, beaucoup moins de queues au bureau de vote qu'il y a deux semaines. Les Français de Hong-Kong ou de Tokyo ont été nombreux à glisser leur bulletin dans l'urne. Tous ont dû attendre de longues minutes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des électeurs font la queue dans un bureau de vote à Strasbourg, le 23 avril 2017, pour le premier tour de l\'élection présidentielle.
Des électeurs font la queue dans un bureau de vote à Strasbourg, le 23 avril 2017, pour le premier tour de l'élection présidentielle. (FREDERICK FLORIN / AFP)