Présidentielle Serbe : Ljubiša Preletačević Beli le candidat déjanté arrive troisième

Ljubiša Preletačević Beli est un personnage politique déjanté créé par Luka Maksimović, jeune étudiant en communication en Serbie. Ce candidat est arrivé troisième à l’élection présidentielle du dimanche 2 avril.

Voir la vidéo

Il y a plus d’un an, Luka Maksimović a créé un personnage fictif : Ljubiša Preletačević Beli. En créant cet avatar, il souhaitait critiquer la corruption sévissant dans son pays.

Alors qu’un sondage d’Ipsos Strategic Marketing le prévoyait 2ème avec 11 % des voix au premier tour, le candidat âgé de 25 ans est finalement arrivé en troisième position avec 9,6 % des voix dimanche 2 avril. C’est Aleksandar Vucic, du Parti progressiste serbe (SNS), qui a remporté l’élection au premier tour avec 55,8 % des suffrages.

Ljubiša Preletačević Beli : le candidat anti-corruption

Malgré cette défaite Ljubiša Preletačević Beli peut se targuer d’avoir beaucoup gagné en popularité en seulement un an. Il a choisi ce nom pour tacler les politiques de son pays qu’il considère comme corrompus, Beli pour la couleur blanche et Ljubiša Preletačević qui est un jeu de mots pour désigner celui qui change de camp comme de chemise.

À grand renfort de vidéos sur internet et de rencontre avec les citoyens, sa popularité est montée en flèche.

Son parti, le SPN signifie "Sarmu Probo nisi" pour : "tu n’as pas goûté les Sarma", une spécialité balkanique de choux farcis. Alors qu’il joue de son humour, Luka Maksimović est entouré d’une équipe jeune et très diplômée, défendant un projet "sérieux". Déjà en 2016, cet étudiant en communication avait remporté, avec 20 % des voix, les élections locales de la ville de Mladenovac, dans la banlieue de Belgrade.

Ljubiša Preletačević Beli est un personnage politique déjanté créé par Luka Maksimović, jeune étudiant en communication en Serbie. Ce candidat est arrivé troisième à l’élection présidentielle du dimanche 2 avril.
Ljubiša Preletačević Beli est un personnage politique déjanté créé par Luka Maksimović, jeune étudiant en communication en Serbie. Ce candidat est arrivé troisième à l’élection présidentielle du dimanche 2 avril. (Brut)