Vidéo Présidentielle : Eric Zemmour accuse Valérie Pécresse d'avoir "déjà préparé son ralliement à Emmanuel Macron"

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Eric Zemmour se présente comme "le candidat de la droite" et promet que voter pour lui permettra "une véritable recomposition politique".

"Je veux dire aux électeurs de Mme Pécresse, je veux dire aux électeurs de LR [Les Républicains], qu'elle a déjà préparé son ralliement à Emmanuel Macron, à 20h02. c'est déjà dans les tuyaux, tout le monde le sait à LR", a assuré Éric Zemmour, candidat de Reconquête! (extrême-droite) à la présidentielle, lundi 4 avril sur franceinfo. Se présentant comme "le candidat de la droite", il a appelé ces mêmes électeurs à "ne pas se laisser voler leur élection".

"Cordon sanitaire"

"Avec moi, il y aura une véritable recomposition politique", a-t-il poursuivi, à six jours du premier tour. "Si Marine Le Pen est au second tour, rien ne bougera, aucun LR n'appellera à voter pour elle, estime-t-il. En revanche, si je suis au second tour, Éric Ciotti, François-Xavier Bellamy et bien d'autres appelleront à voter pour moi." Selon lui, "il y aura donc une recomposition politique et on pourra enfin se débarrasser du cordon sanitaire qui sépare artificiellement les électorats du Front National [aujourd'hui Rassemblement national] de la droite LR". "Nous ferons la réconciliation de ces électorats, seul mon vote permet cela", a-t-il promis.

Les électeurs de droite "ne doivent pas croire les sondages", a aussi déclaré Eric Zemmour. Dans la dernière édition du baromètre Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France, qui mesure l'évolution de l'opinion au jour le jour jusqu'au premier tour de la présidentielle, Éric Zemmour est donné à la quatrième place, crédité de 11% des intentions de vote.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.