Présidentielle : cinq questions pas si bêtes sur les déclarations de patrimoine des candidats

Les montres de François Fillon, la collection d'objets préhistoriques de Jacques Cheminade, la Peugeot de Philippe Poutou... Franceinfo a épluché les déclarations de patrimoine des onze prétendants à l'Elysée.

Les onze candidats à l\'élection présidentielle 2017 : François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Philippe Poutou.
Les onze candidats à l'élection présidentielle 2017 : François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Philippe Poutou. (AFP / FRANCEINFO)

C'est un dossier d'une dizaine de pages que chaque prétendant à l'Elysée a dû remplir à la main. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a publié, mercredi 22 mars, les déclarations de patrimoine des 11 candidats à la présidentielle sur son site. Franceinfo les a épluchées, une par une, et a mis le doigt sur cinq points (pas si bêtes) qui posent question.

>>  Consultez les déclarations de patrimoine des 11 candidats à l'élection présidentielle

1D'où viennent les montres de grande valeur de François Fillon ? 

C'est une passion que le candidat de la droite et du centre partage avec Nicolas Sarkozy. Il apprécie les objets de luxe, et notamment les montres. Sur sa déclaration, le Sarthois assure posséder deux tocantes. La première d'une valeur de 15 000 euros, la seconde de 12 000 euros, selon l'"estimation personnelle" du candidat. Les a-t-il achetées ? Ou, comme pour certains de ses costumes, s'agit-il de cadeaux ?

En novembre 2016, François Fillon, cité par Le Canard enchaîné, expliquait s'être vu offrir trois montres. Parmi ces cadeaux, une Rebellion Predator trois aiguilles, reçue en 2013, du célèbre horloger suisse, dont le patron possède aussi une écurie automobile d'endurance. "Lors des 24 Heures du Mans, il est passé nous voir comme c'est un grand passionné d'automobile, raconte à franceinfo un membre de l'équipe, présent sur place ce jour-là. Il a échangé un long moment avec le propriétaire de l'écurie. Ils se sont trouvés des passions communes. Les belles voitures et les montres aussi." 

Après plusieurs minutes de discussion, le généreux horloger a décidé de lui en offrir une. "C'était très amical, se souvient cette même source. Il n'y avait aucun sous-entendu. Le propriétaire était touché parce que ça restait une personnalité." 

2Où est passé l'argent de la vente de l'appartement d'Emmanuel Macron ?

Lorsqu'il a été nommé au poste de ministre de l'Economie en 2014, Emmanuel Macron s'est installé avec sa compagne à Bercy. A l'époque, il décide donc de céder son appartement de 83 m², situé dans le 15e arrondissement de Paris. Selon Le JDD, le candidat d'En marche ! a touché 980 000 euros dans cette vente.

Reste à savoir où est passé cet argent. Car lorsque l'on calcule l'ensemble des montants qui figurent sur les différents comptes que possèdent Emmanuel Macron, le solde est de... 340 000 euros. L'entourage du candidat précise que la somme est passée dans le remboursement de plusieurs prêts, "notamment celui qui a servi à acheter cet appartement, mais aussi ceux contractés plus tôt dans sa jeunesse". 

3D'où vient la passion de Jacques Cheminade pour les objets (très) anciens ?

C'est une ligne qui intrigue. Sur sa déclaration, le candidat du parti Solidarité & progrès indique posséder pour 18 000 euros d'objets préhistoriques et précolombiens. "J'ai commencé cette collection lorsque j'étais enfant, en cherchant des silex dans les champs et en les accumulant dans ma cave et mon appartement par centaines, explique Jacques Cheminade à franceinfo, tout en précisant avoir "une passion pour les objets préhistoriques qui expriment la différence entre l'homme et l'animal".

4Toucher 274 000 euros d'avance pour un livre, c'est normal ?

Sur sa déclaration, le candidat d'En marche ! indique avoir touché 274 000 euros d'a-valoirs pour son livre Révolution sorti en novembre aux éditions XO. L'a-valoir est un paiement partiel, sorte d'avance sur les droits d'auteur. 

La somme versée n'a rien d’étonnant, selon un spécialiste de l’économie du livre, joint par franceinfo. "C’est dans la fourchette de ce qui se pratique dans le milieu, assure-t-il. Au-dessus de 15 000 exemplaires vendus, le taux reversé à l'auteur est en général de 12%." Le livre s'est déjà vendu à 126 325 exemplaires, selon les chiffres diffusés par GfK/Livres Hebdo, mercredi 22 mars. Faites le calcul : 126 325 exemplaires à 17,90 euros l'unité égal 2 261 217 euros et 50 centimes. Si l'on retranche 12% à cette somme, on tombe sur 271 346 euros et 10 centimes d'a-valoirs. Peu ou prou la somme touchée par Emmanuel Macron. Des chiffres que l'éditeur, contacté par franceinfo, n'a pas souhaités confirmer.

5Pourquoi Philippe Poutou fait-il des infidélités à Ford ?

On a connu plus "corporate" que le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste. Philippe Poutou a beau travailler chez Ford, près de Bordeaux, il roule tous les jours en Peugeot. Il s'agit du modèle 3008 qu'il a payé 20 000 euros en 2012. "Rien ne m'oblige à rouler pour mon patron, explique-t-il à franceinfo. Pourtant, je pourrais avoir 20% de réduction sur les voitures neuves. Mais je considère que je ne suis pas un représentant de la marque."

D'ailleurs, il reconnaît n'avoir "jamais eu de voiture Ford", c'est "un principe". "Je bouffe du Ford toute la journée. Du coup, vous comprendrez que je n'ai pas vraiment envie de retrouver ce logo sous mon nez quand je pars en week-end ou en vacances."

C'est aussi "un acte militant, une manière de dire que je suis contre la politique des patrons de Ford qui ne cessent de vouloir baisser le nombre d'emplois." Sauf que Peugeot aussi connaît des difficultés d'emplois. "Oui, vous avez raison. Par solidarité, je ne devrais même pas rouler en Peugeot. Mais si je vais au bout de la démarche, je finirai à pied."