Présidentielle : après les défections au RN, Marine Le Pen réunit ses troupes par visioconférence pour "remobiliser"

La candidate du Rassemblement national est mise en difficulté par le refus de sa nièce, Marion Maréchal, de la soutenir, mais aussi par le ralliement de plusieurs figures du RN à Éric Zemmour.

Article rédigé par
Hadrien Bect - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marine Le Pen, le 22 janvier 2022 à Madrid, en Espagne. (OSCAR DEL POZO / AFP)

La candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle, Marine Le Pen, réunira mercredi soir 2 février par visioconférence l’ensemble des instances de son parti ainsi que les délégués départementaux et membres des bureaux départementaux, a appris franceinfo mardi 1er février auprès de son entourage. "On avoisinera les 1 000 personnes", souligne ainsi un élu de la formation.

Cette réunion a pour objectif de "remobiliser" alors que Marine Le Pen est mise en difficulté par le refus de sa nièce, Marion Maréchal, de la soutenir, mais aussi par le ralliement de plusieurs figures du RN à Éric Zemmour, le candidat de Reconquête! (extrême-droite). Parmi eux, on compte par exemple l'eurodéputé Gilbert Collard.

"C'est quelque chose qu’on fait classiquement, encore plus en campagne présidentielle", commente un élu du parti, dans une tentative de banaliser cette réunion.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.