Présidentielle 2022 : réformes en profondeur, interdiction du salafisme... Xavier Bertrand en campagne

Publié
Durée de la vidéo : 11 min.
Présidentielle 2022 : réformes en profondeur, interdiction du salafisme... Xavier Bertrand en campagne
France 2
Article rédigé par
C. Roux - France 2
France Télévisions

Le président du conseil régional des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, était l'invité des "4 Vérités" de France 2, jeudi 26 août. Le candidat à l'élection présidentielle a notamment abordé la santé économique de la France, ainsi que son combat contre l'islamisme.  

Invité sur le plateau des "4 Vérités" de France 2, jeudi 26 août, Xavier Bertrand a affirmé que certains secteurs "ne sont pas encore tirés d'affaire" en raison de la crise sanitaire, à l'image de l'évènementiel et de la restauration. Avant de poursuivre, notamment à propos de l'embellie économique constatée récemment par Bruno Le Maire, ministre de l'Économie : "En matière économique, tout le monde dit aujourd'hui que ça a bien fonctionné. Il y a une raison à cela : c'est que sur ce dossier, dans la crise sanitaire, on a tous travaillé ensemble. Les collectivités locales et l'État, on a fait bloc du début jusqu'à la fin."  

Des réformes à mettre en place   

Le candidat à l'élection présidentielle de 2022 a également prôné des "réformes en profondeur". "Ce qui va s'imposer, dans les années qui viennent, c'est de transformer notre système d'assurance-chômage pour faire en sorte que nous puissions clairement avoir cette main-d'œuvre disponible dans les entreprises, et que la France ne soit plus non plus un pays dans lequel quand on reprend un travail, on peut toucher moins qu'au chômage, et que l'on puisse clairement ne plus être un pays dans lequel on dit non à deux, trois, quatre, cinq offres d'emploi sans qu'il ne se passe rien", a-t-il expliqué.  

Par ailleurs, le président du conseil régional des Hauts-de-France a également abordé, sur le plateau de France 2, la question de l'islamisme, qu'il qualifie "d'ennemi". "C'est ce qui remet en cause profondément ce que nous sommes, ce qu'est la France, avec ses valeurs", a-t-il précisé. Dans son programme présidentiel, Xavier Bertrand compte également interdire le salafisme, comme l'a fait l'Autriche. "Cette guerre, je vais la mener, et on va la gagner ensemble, a-t-il martelé. L'article 212-1 du Code de sécurité intérieure va donc être modifié, si les Français me font confiance, pour permettre la dissolution de toutes les associations qui placent la loi religieuse au-dessus de la loi républicaine. Ceux qui pensent que la charia est plus importante seront dissous. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.