Présidentielle 2022 : l'université Sorbonne Nouvelle annonce la fermeture d'un campus à Paris

Le site du Censier, dans le 5e arrondissement de Paris, est fermé "jusqu'à la fin des enseignements du second semestre, le samedi 23 avril", veille du second tour de l'élection présidentielle.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des étudiants manifestent devant l'université La Sorbonne, à Paris, le 14 avril 2022. (JULIEN DE ROSA / AFP)

La direction de l'université Sorbonne Nouvelle annonce jeudi 14 avril à ses étudiants et personnels la fermeture du site du Censier, dans le 5e arrondissement de Paris, "jusqu'à la fin des enseignements du second semestre, le samedi 23 avril", veille du second tour de l'élection présidentielle entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Une affiche rejetée par des étudiants qui occupent plusieurs sites universitaires à Paris et en France pour alerter également sur les questions écologiques et sociales.

>> Présidentielle : suivez la campagne d'entre-deux-tours dans notre direct

Dans son message, envoyé par mail et publié sur le site de l'université, le président de la Sorbonne Nouvelle Jamil Dakhlia déplore "les dégradations commises en Sorbonne par certain.e.s étudiant.e.s et militant.e.s venu.e.s de fractions particulièrement violentes" et qui "ne doivent en aucun cas pouvoir se reproduire sur le site de Censier, du fait de ses problèmes d'amiante", alors que le campus doit déménager d'ici la fin de l'année universitaire à Nation. "Les cours et les examens prévus à Censier passent en distanciel."

Par ailleurs, toujours à Paris, une partie des étudiants qui bloquaient le site historique de La Sorbonne ont décidé de quitter les bâtiments de l'université. Une partie des jeunes sont restés dans les locaux, selon l'AFP. Les cours sont maintenus en distanciel jusqu'au samedi 16 avril. L'ensemble des sites de cette université, dont celui de Tolbiac, est fermé aux étudiants mais ouvert aux personnels. Près de 150 autres étudiants qui bloquaient l'accès à Sciences Po Paris se sont fait chasser par des militants d'extrême droite ce jeudi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.