Présidentielle 2022 : des militants en manque de campagne

Publié
Présidentielle 2022 : des militants en manque de campagne
FRANCE 2
Article rédigé par
G.Daret, V.Lerouge, C.Méral, S.Cimino, G.Basle C.Hilary, A.Gouty, A.-D.Sayada, T.Cluzeau, P.Goldmann - France 2
France Télévisions

Au vu de l’actualité, impossible de ne pas constater l’étrange campagne présidentielle que nous vivons. Le conflit ukrainien est dans toutes les têtes au détriment des présidentielles. Du côté des militants de tout bord, on s'inquiète de voir le débat en partie éteint.

Ce week-end du 4 au 6 mars, tous les candidats étaient sur le pont pour faire campagne et pourtant, elle semble éclipsée par l’actualité. À Metz (Moselle), les soutiens de Valérie Pécresse ne cachent pas leur amertume. "Beaucoup de gens hésitent et ne parlent plus de programme politique mais simplement de risque de guerre", réagit un homme. Une autre pense que le pouvoir d’achat est un thème important qui n’est pas assez abordé.

Emmanuel Macron accusé de se cacher derrière la crise ukrainienne

La guerre en Ukraine est omniprésente dans la campagne. Les sympathisants de Marine Le Pen le constatent également. "Emmanuel Macron s’est transformé en chef des armées donc c’est une fonction qui est très rarement employé et qui à l’occasion de la campagne est en train de la masquer", pense l’un d’eux. Un autre déclare qu’il faudrait décaler les élections présidentielles de six mois. À Lyon (Rhône), les partisans de Jean-Luc Mélenchon souhaiteraient voir une autre présidentielle. "J’aimerais beaucoup qu’on parle davantage de la crise climatique", dit une jeune partisante. Emmanuel Macron est, lui, accusé de se cacher derrière la crise ukrainienne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.