Politique : réunion de ministres autour d'Emmanuel Macron, et une campagne pour l'élection présidentielle déjà bien entamée à droite comme à gauche

Publié Mis à jour
Politique : réunion de ministres autour d'Emmanuel Macron, et une campagne pour l'élection présidentielle déjà bien entamée
France 2
Article rédigé par
N. Saint-Cricq - France 2
France Télévisions

Emmanuel Macron préside, mercredi 25 août, un conseil des ministres et un conseil de défense sanitaire. Nathalie Saint-Cricq était sur le plateau du 8 Heures pour évoquer sa stratégie, avant d'aborder l'élection présidentielle de 2022, qui se prépare déjà à droite et à gauche.  

Emmanuel Macron réunit mercredi 25 août son gouvernement pour un conseil des ministres, et présidera également un conseil de défense pour déterminer la stratégie vaccinale et aborder le sujet de la troisième dose. "Toute la volonté d'Emmanuel Macron dans les semaines qui vont venir, c'est de montrer qu'il est au front, qu'il travaille, c'est-à-dire qu'on va avoir le Beauvau de la sécurité (...), un déplacement à Marseille (Bouches-du-Rhône), toujours sur la sécurité (...), un déplacement en Irak (...), plus un certain nombre de précisions sur la relance et l'économie", explique Nathalie Saint-Cricq, éditorialiste politique pour France Télévisions, présente sur le plateau du 8 Heures de France 2, mercredi 25 août. 

Des candidats autoproclamés 

Au sujet de l'élection présidentielle de 2022, et des candidatures déjà déclarées, l'éditorialiste rappelle "le traumatisme de la primaire à droite, c'était un mode de départage qui faisait à peu près l'unanimité, et puis on a vu comment cela s'est terminé". "Il y a ceux qui se sont autoproclamés, qui ne demandent rien à la base, ni aux partis : Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen (...). C'est plus problématique à gauche, on l'a entendu avec Stéphane Le Foll [invité des "4 Vérités" mercredi], qui dit : au nom de quoi Anne Hidalgo serait une candidate naturelle autoproclamée, et qui demande une primaire. Pour l'instant, on n'est pas sûr que cela aboutisse, parce qu'Anne Hidalgo devrait annoncer sa candidature dans la semaine du 10 septembre", poursuit Nathalie Saint-Cricq, qui ajoute qu'à droite, Xavier Bertrand refuse une primaire, et s'opposera à plusieurs candidats : Valérie Pécresse, Michel Barnier, Bruno Retailleau, Laurent Wauquiez ou encore Philippe Juvin.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.