Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon a la moitié de ses parrainages et ce n'est pas "une simple formalité", s'inquiète Adrien Quatennens

Le député La France insoumise du Nord "salue les maires qui ont compris que parrainer un candidat ne voulait pas dire être d'accord avec son programme".

Article rédigé par
Avec France Inter - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Melenchon (au centre) et Adrien Quatennens (à droite) de La France insoumise, à Paris le 12 mars 2020. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Jean-Luc Mélenchon a récolté un peu plus de 250 parrainages d'élus sur les 500 nécessaires pour être candidat à l'élection présidentielle, a affirmé sur France Inter Adrien Quatennens, député La France insoumise du Nord et coordinateur du parti. "On en est à un peu plus de la moitié du parcours et ce n'est pas une simple formalité", a-t-il expliqué.

"Ce n'est pas du tout une évidence, a-t-il insisté. D'aucuns qui sont plus structurés que nous ont peut-être l'intention de nous barrer la route à cette étape" mais je crois que c'est s'y tromper."

Mobiliser l'électorat populaire

Adrien Quatennens "salue les maires qui ont compris que parrainer un candidat ne voulait pas dire être d'accord avec son programme. Ca veut dire est-ce-qu'on peut imaginer que Jean-Luc Mélenchon ne soit pas présent à l'élection présidentielle ?"

L'autre combat, explique Adrien Quatennens, sera de mobiliser l'électorat populaire pour augmenter la participation "Notre principal adversaire c'est la résignation et l'abstention. Si l'électorat populaire se mobilise, alors nous pourrons être qualifiés au second tour", explique-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.