Législatives 2022 : Fabien Roussel candidat à sa réélection dans le Nord

L'ex-candidat du Parti communiste à la présidentielle plaide pour le rassemblement à gauche dès le premier tour en vue d'une nouvelle majorité à l'Assemblée nationale.

Fabien Roussel, le 28 avril 2022 au siège du Parti communiste français, à Paris.
Fabien Roussel, le 28 avril 2022 au siège du Parti communiste français, à Paris. (THOMAS COEX / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le candidat communiste à la présidentielle Fabien Roussel a annoncé vendredi 29 avril être candidat à sa réélection aux législatives dans le Nord, plaidant pour le rassemblement à gauche dès le premier tour en vue d'une nouvelle majorité à l'Assemblée nationale. "Ces élections sont déterminantes" car "ce sera l'occasion d'élire une nouvelle majorité à l'Assemblée nationale qui répondra à vos attentes", a déclaré Fabien Roussel, dans un message vidéo posté sur son compte Facebook. Ce direct est désormais terminé.

Macron plaide pour "un retour au calme". Emmanuel Macron a exprimé son souhait d'"un retour au calme et à la concorde" après la bataille présidentielle, parlant d'"une phase de décantation" avant de "se projeter" dans un second quinquennat. "Chaque chose en son temps", a-t-il également répondu, quand il a été interrogé par la presse pour savoir s'il avait arrêté le nom de son prochain Premier ministre

 Accord en vue à gauche. "On pourrait avancer aujourd'hui", a déclaré sur France 2 le secrétaire national d'EELV, Julien Bayou. Alors que les discussions pour les législatives reprennent au siège des insoumis entre LFI et EELV, l'écologiste estime qu'il n'y avait "rien d'absolument insurmontable, mais rien de certain"

Des ministres candidats aux législatives. Le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, sera candidat aux législatives dans la 15e circonscription du Nord. Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, va lui se lancer dans le Loiret, selon les informations de France Inter.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

23h51 : Dans une tribune, huit maires socialistes de grandes villes, dont Johanna Rolland à Nantes et Nathalie Appéré à Rennes, ont fait part de leur soutien au rassemblement, mais en réaffirmant leur "attachement profond à l'idée et à la construction européennes".

23h00 : Le président des Républicains Christian Jacob ne sera pas candidat à sa succession lors des législatives de juin dans sa circonscription de Seine-et-Marne, a-t-il affirmé à l'AFP, confirmant une information de LCP. Il figurera malgré tout comme suppléant sur la liste d'Isabelle Périgault, la maire de la commune rurale du Plessis-Feu-Aussoux (Seine-et-Marne).

21h21 : Bonsoir . Vous auriez dû suivre ce live un peu plus assidûment. Nous avons évoqué les notes de frais de la députée LREM Coralie Dubost qui ont été épinglées par un rapport un peu plus tôt dans la journée. Voici ce que l'on sait à ce sujet, et l'ensemble des révélations est à lire sur le site de Mediapart.

21h21 : Bonsoir France info média de pronostics sportifs et de coucher de soleil, vous n’avez pas d’info concernant la députée coralie dubosq prise la main dans le pot de confiture, êtes vous aux ordres de la monarchie élyséenne ? Bonne soirée.

22h05 : "La fumée blanche n’est pas encore sortie de la cheminée mais visiblement c’est sur le point d’aboutir."

L'écologiste Sandrine Rousseau s'est exprimée sur franceinfo alors que les négociations se poursuivent entre les partis de gauche en vue des législatives.

20h28 : La maire PS de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon (Rhône), demande "un vote des militants socialistes avant toute ratification d'un accord" avec La France insoumise en vue des élections législatives. Après sa lettre écrite au premier secrétaire du PS, qu'elle accuse de "soumission", Hélène Geoffroy dénonce le "sauve-qui-peut général" et les "nombreux reniements" demandés par LFI.

20h00 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Aujourd'hui, il a fait 46,2°C à New Delhi. Comme d'autres villes d'Inde et du Pakistan, la capitale indienne est frappée par une vague de chaleur particulièrement précoce. Franceinfo le point sur cette nouvelle manifestation du réchauffement climatique dans cet article.

• Le Parti socialiste a suspendu ses négociations avec La France insoumise, a appris France Télévisions. Un message interne du premier secrétaire Olivier Faure en informe son secrétariat national. Il est notamment écrit : "Il faut rompre avec toute logique hégémonique et accepter la pluralité. A ce stade nous n'en avons pas la garantie."

#UKRAINE Une journaliste de Radio Liberty a été tuée dans les frappes russes visant Kiev, hier, alors que le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, était en visite dans la capitale. Suivez notre direct.

• Le Conseil d'Etat a suspendu l'exécution du décret de dissolution du Comité Action Palestine prononcée en mars par le ministère de l'Intérieur. Il accusait cette association d'"appel à la haine, à la discrimination, à la violence" et de "provocation à des actes terroristes". L'avocat de l'association se réjouit de cette décision sur Twitter.

18h25 : Le candidat communiste à la présidentielle Fabien Roussel a annoncé être candidat à sa réélection aux législatives dans le Nord, plaidant pour le rassemblement à gauche dès le premier tour en vue d'une nouvelle majorité à l'Assemblée nationale.

18h07 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Aujourd'hui, il a fait 46,2°C à New Delhi. Comme d'autres villes d'Inde et du Pakistan, la capitale indienne est frappée par une vague de chaleur particulièrement précoce. Franceinfo le point sur cette nouvelle manifestation du réchauffement climatique dans cet article.

• Le Parti socialiste a suspendu ses négociations avec La France insoumise, a appris France Télévisions. Un message interne du premier secrétaire Olivier Faure en informe son secrétariat national. Il est notamment écrit : "Il faut rompre avec toute logique hégémonique et accepter la pluralité. A ce stade nous n'en avons pas la garantie."

#UKRAINE Une journaliste de Radio Liberty a été tuée dans les frappes russes visant Kiev, hier, alors que le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, était en visite dans la capitale. Suivez notre direct.

• Le Conseil d'Etat a suspendu l'exécution du décret de dissolution du Comité Action Palestine prononcée en mars par le ministère de l'Intérieur. Il accusait cette association d'"appel à la haine, à la discrimination, à la violence" et de "provocation à des actes terroristes". L'avocat de l'association se réjouit de cette décision sur Twitter.

15h18 : Bonjour @Marc Le PCF a adressé un courrier aujourd'hui à LFI, avec copie aux autres formations de gauche et écologistes. Il propose de "reprendre les discussions sur la définition d'un programme partagé", sur "un accord de présentation de candidat.es dans les 550 circonscriptions", sur "la définition d'un label comprenant l'Union populaire" et sur "la clarification du fonctionnement des instances du mouvement". Rien de tranché, donc.

15h18 : Bonjour, Je ne vois rien sur la négociation entre la France Insoumise et le PCF. Savez-vous où cela en est? Bonne après-midi

15h12 : Interrogé par la presse pour savoir s'il avait arrêté le nom de son prochain Premier ministre, Emmanuel Macron a répondu : "Chaque chose en son temps." Le nouveau gouvernement ne sera peut-être pas annoncé avant dix jours.

15h08 : Lors d'un bain de foule à Barbazan-Debat (Hautes-Pyrénées), Emmanuel Macron a dit son souhait d'"un retour au calme et à la concorde" après la bataille présidentielle, parlant d'"une phase de décantation" avant de "se projeter" dans un second quinquennat.

14h55 : "On est pour faire un accord, pas pour entrer en religion."

Invité sur franceinfo, David Cormand estime que La France insoumise a "dans son ADN" une "culture hégémonique" et que, pour favoriser l'union, elle doit passer "à une culture un peu différente [...] qui implique de tolérer, d'accepter des diversités et d'être à la hauteur des défis".

14h30 : Benjamin Lucas, coordinateur national de Génération.s, ex-porte-parole de Yannick Jadot pendant la présidentielle, et conseiller régional des Hauts-de-France, explique sur franceinfo que son mouvement "veut gouverner" avec La France insoumise. La formation est la première à avoir trouvé un accord avec le parti de Jean-Luc Mélenchon. A lire ici.

14h05 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Le Parti socialiste suspend ses négociations avec La France insoumise, a appris France Télévisions. Un message interne du premier secrétaire Olivier Faure en informe son secrétariat national. Il est notamment écrit : "Il faut rompre avec toute logique hégémonique et accepter la pluralité. A ce stade nous n'en avons pas la garantie."

#UKRAINE Une journaliste de Radio Liberty a été tuée dans les frappes russes visant Kiev, hier, alors que le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, était en visite dans la capitale. Suivez notre direct.

La RATP retire temporairement 149 bus électriques d'une même série, après l'incendie de deux véhicules en moins d'un mois, et demande "une expertise complète au constructeur Bolloré".

• Le patron de Frontex a présenté hier sa démission de l'agence européenne chargée du contrôle des frontières, a appris France Télévisions d'une source proche du dossier. Fabrice Leggeri était visé par une enquête de l'Office européen de lutte antifraude.

13h31 : Le Parti socialiste suspend ses négociations avec La France insoumise, a appris France Télévisions. Un message interne du premier secrétaire Olivier Faure en informe son secrétariat national. Il est notamment écrit : "Il faut rompre avec toute logique hégémonique et accepter la pluralité. A ce stade nous n'en avons pas la garantie."

13h12 : Nous avons été élus en 2017 sur la promesse de renouvellement des usages et des visages : il est temps de laisser la place à des énergies nouvelles, à d’autres regards, à d’autres talents, nombreux parmi ceux qui ont rejoint le président de la République depuis 2015.

13h12 : Merci à tous ceux avec qui j’ai cheminé durant ces 3 années et demi. Nous avons fait beaucoup ensemble, beaucoup reste à faire : le président de la République s’y est engagé en mettant « la protection de nos enfants au cœur des 5 années qui viennent ».

13h11 : Après 7 années d’engagement auprès d’@EmmanuelMacron, vient le temps de consacrer un peu plus de temps à mes proches et à ma propre famille.

13h32 : Dans une série de tweets, Adrien Taquet, le secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles, annonce qu'il ne se représentera pas aux législatives dans les Hauts-de-Seine pour des raisons personnelles.

13h10 : Selon les journalistes sur place, Emmanuel Macron a été interpellé à propos de la réintégration des soignants non vaccinés. "Si ça continue à baisser dans les prochaines semaines, nous irons dans cette direction, c'est-à-dire pouvoir réintégrer", a-t-il répondu.

13h05 : Deuxième bain de foule pour Emmanuel Macron après sa réélection. Après Cergy (Val-d'Oise), le président est en déplacement à Barbazan-Debat, dans les Hautes-Pyrénées. Après une rencontre avec les habitants et une déambulation sur le marché, le chef de l'Etat ira fleurir la tombe de sa grand-mère, rapporte France 3 Occitanie.

12h06 : Il est midi, on fait le point :

#UKRAINE Une journaliste de Radio Liberty a été tuée dans les frappes russes visant Kiev, hier, alors que le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, était en visite dans la capitale. Suivez notre direct.

La direction du Parti socialiste reconnaît dans un courrier "des convergences" avec La France insoumise. De son côté, l'écologiste Julien Bayou dit avoir "bon espoir" que les négociations aboutissent dans les heures qui viennent. Suivez notre direct.

L'économie française au point mort. La croissance est nulle au premier trimestre (0%), tandis que l'inflation poursuit sa hausse à 4,8% sur un an.

#ISRAEL_PALESTINE Des affrontements entre manifestants palestiniens et policiers israéliens ont fait 42 blessés sur l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem.

10h30 : "Le texte n'est en aucun cas un accord. Il valorise des convergences, sans cacher nos différences, notamment sur la question européenne."

Le Parti socialiste réagit, après que certains médias ont annoncé que la direction du parti souscrivait aux propositions de La France insoumise pour les législatives. Cette annonce a provoqué de vives réactions de cadres socialistes sur les réseaux sociaux.

10h08 : Quels députés seront reconduits ? Sous quelle étiquette ? Selon quel processus ? La majorité est suspendue au bon vouloir d'Emmanuel Macron, qui doit personnellement s'impliquer dans la stratégie et les choix des candidats pour le scrutin des 12 et 19 juin. Margaux Duguet vous raconte l'incertitude qui saisit la majorité. Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, est l'un des piliers de la majorité chargé des négociations pour les élections législatives.  ((PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO))(PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

09h44 : J’appelle les militantes et militants socialistes qui veulent la démocratie interne, pas favorable à cette reddition en rase campagne de l’actuelle direction du @partisocialiste à ne pas quitter votre parti ! Le Parti socialiste appartient à ses militants ! #ChangerPS https://t.co/8vvtmX8cHu

09h44 : Aucune instance du @partisocialiste n’ayant adopté le texte adressé par l’actuelle direction à #LFI, je ne suis ni engagé ni tenu par cette démarche. Le débat et la démocratie internes sont notre ADN, seul le vote permet d’adopter des positions politiques ou alliances.

09h52 : "Aucune instance du Parti socialiste n'ayant adopté le texte adressé par l'actuelle direction à LFI, je ne suis ni engagé ni tenu par cette démarche", écrit de son côté Rachid Temal, sénateur PS du Val-d'Oise, sur Twitter. "Seul le vote permet d'adopter des positions politiques ou alliances."

09h41 : La stratégie de l'union à gauche ne convainc pas tout le monde au PS. Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, a annoncé publiquement hier sa candidature aux législatives, rapporte France 3, alors que son parti négocie encore un accord avec La France insoumise. "Je ne peux pas cautionner une union par défaut", a-t-elle justifié.

09h33 : La réélection d'Emmanuel Macron justifie, pour certains activistes, une "montée en puissance" de la mobilisation pour l'environnement. Loin des partis politiques, ils font le choix des blocages, des manifestations et des procédures judiciaires. "C'est plus fort que le vote", assure un agriculteur écolo à franceinfo.

10h14 : Il est 9 heures passées, on fait le point :

La direction du Parti socialiste reconnaît dans un courrier à La France insoumise des "convergences" avec son programme. De son côté, Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, dit avoir "bon espoir" que les négociations aboutissent dans les heures qui viennent. Suivez notre direct.

L'économie française au point mort. La croissance est nulle au premier trimestre (0%), tandis que l'inflation a poursuivi sa hausse, à 4,8% sur un an.


Plusieurs frappes ont touché des immeubles de Kiev, hier, alors que le secrétaire général de l'ONU était en visite dans la capitale ukrainienne. Voici ce que l'on sait sur ce nouveau bombardement.

#ISRAEL_PALESTINE Des affrontements entre manifestants palestiniens et policiers israéliens ont fait 42 blessés sur l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem.

08h31 : De son côté, Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, dit sur France 2 avoir "bon espoir" que les négociations avec La France insoumise aboutissent dans les heures qui viennent.

09h13 : Un pas supplémentaire vers un accord. La direction du Parti socialiste reconnaît dans un courrier à La France insoumise des "convergences" avec son programme, après 48 heures de négociation.

07h24 : Ira, ira pas ? Les électeurs de gauche retiennent leur souffle pour savoir si La France insoumise, le Parti communiste français, le Nouveau Parti anticapitaliste et Europe Ecologie-Les Verts vont trouver un accord pour les législatives. Les premières discussions entre les socialistes et les "insoumis" ont été "positives", selon eux, mais le PCF estimait lui, hier, que les négociations "piétinaient".

Abonnement à Libération Pas Cher avec le BOUQUET INFO ePresse.frSud Ouest

07h29 : Bonjour @Florence, l'article 23 de la Constitution interdit aux membres du gouvernement d'exercer "tout mandat parlementaire". Un ministre qui serait élu député après la démission du gouvernement Castex, et qui serait de nouveau appelé à exercer un mandat ministériel dans le prochain gouvernement, laisserait donc sa place à l'Assemblée nationale à son ou sa suppléante le temps d'exercer son ministère (sans cumul de rémunérations).

06h22 : Bonjour, petite question suite à votre article sur les ex-ministres qui se présentent aux législatives. S’ils sont élus députés, peuvent-ils redevenir ministre ? Ils démissionnent ou cumulent les deux salaires ?

07h29 : Emmanuel Macron poursuit ses déplacements de terrain. Il se rend à Barbazan-Debat, village rural des Hautes-Pyrénées de 3 400 habitants. Objectif : "échanger sur les enjeux" de ce territoire, avant de participer "à un déjeuner avec des habitants, des élus locaux ainsi que les membres du conseil municipal", selon l'Elysée.

07h30 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Plusieurs frappes ont touché des immeubles de Kiev, hier, alors que le secrétaire général de l'ONU était en visite dans la capitale ukrainienne. Antonio Guterres se dit "choqué" mais "en sécurité".

• Eric Dupond-Moretti dans le Nord, Elisabeth Borne dans le Calvados, Jean-Michel Blanquer dans le Loiret… Les ministres du gouvernement se lancent dans la campagne des législatives. Voici notre récap.

• Une nouvelle femme a porté plainte pour viol contre l'ancien présentateur du JT de TF1 Patrick Poivre d'Arvor. Ce dernier a lui-même annoncé poursuivre en diffamation 16 des 20 femmes qui ont témoigné contre lui.

Rageante défaite de l'OM sur le terrain du Feyenoord hier soir. Un revers 3-2 causé par une passe en retrait mal ajustée du défenseur croate Duje Caleta-Car. Il faudra faire mieux au Vélodrome dans une semaine.