Cet article date de plus de cinq ans.

Démission de Macron : "On ne s'improvise pas candidat à la présidentielle" (Valls)

Réagissant à la démisson d'Emmanuel Macron,le Premier ministre, Manuel Valls, a lancé, en visant l'ex ministre de l'Economie, qu'il n'y avait "pas de destin personnel dans l'ambigüïté".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Manuel Valls s’exprimait lors d'un déplacement dans son fief d'Evry (THOMAS SAMSON / AFP)

Manuel Valls a lancé, après la démission d'Emmanuel Macron du gouvernement, lors d'un déplacement dans son fief d'Evry : "On ne s'improvise pas candidat à la présidentielle", expliquant par ailleurs : "Le grand risque c'est celui de la division et de la fragmentation."

Quand on a été collaborateur du président de la République, quand on a été nommé par le président de la République, il y a deux ans à peine

Manuel Valls

"Il n'y a pas de destin personnel dans l'ambiguïté. Quand on a été collaborateur du président de la République, quand on a été nommé par le président de la République, il y a deux ans à peine (....), moi j'ai la passion de la France, l'amour de la patrie et je ne me laisserai pas détourner", a lancé le Premier ministre.

Manuel Valls a fait valoir qu'il avait, lui, comme "principe" la "loyauté", en répondant à une question sur la démission de son ministre de l'Economie : "Moi, j'ai un principe, c'est la loyauté (...) Dans ces moments-là, on ne peut pas partir, on ne peut pas déserter", a lâché le Premier ministre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.