Cet article date de plus de deux ans.

Les comptes de campagne d'Emmanuel Macron ont été "validés", réaffirme le porte-parole du gouvernement face aux nouvelles révélations

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a invité, jeudi sur France Inter, "les gens" à "aller regarder" les comptes de campagne du candidat d'Emmanuel Macron.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, le 7 juin 2018. (RADIO FRANCE / FRANCE INTER)

Face aux révélations de la cellule investigation de franceinfo sur les ristournes dont a bénéficié le candidat Emmanuel Macron pendant la campagne pour l'élection présidentielle, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux oppose, jeudi 7 juin sur France Inter, le fait qu'ils ont été "validés" et qu'ils sont "ceux parmi les gros candidats" qui ont été "les moins réformés puisqu'il y a 120 000 euros de réformation".

Les gens peuvent aller regarder, je les invite à le faire.

Benjamin Griveaux

à France Inter

"La Commission des comptes de campagne répond à l'ensemble des questions, les documents sont publics", a d'abord lancé Benjamin Griveaux. Le porte-parole a ensuite poursuivi en rappelant qu'ils étaient publics "même avant que la Commission des comptes de campagne ne s'y intéresse, puisque nous avons été piratés pendant la campagne et la totalité des mails de nos équipes de campagne ont été dans la nature".

"C'est important que vous y consacriez une matinée, a estimé ironiquement Benjamin Griveaux avant d'ajouter en direction des médias : "Mais, comme Jean-Luc Mélenchon a eu, lui, 450 000 euros de réformation, je propose que, proportionnellement, que vous y consacriez deux journées, et comme Marine Le Pen a 870 000, là, je crains que vous ayez à passer la semaine avec madame Le Pen. Je vous souhaite bon courage !"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.