Présidentielle 2022 : les "petits candidats" dans la dernière ligne droite de la campagne

Publié
Présidentielle 2022 : les "petits candidats" dans la dernière ligne droite de la campagne
FRANCE 2
Article rédigé par
J.Wittenberg, D.Karcher-Mourges, F.Dumont, B.Garguy-Chartier, T.Petit, G.Beaufils, M.Selli - France 2
France Télévisions

À quatre jours du premier tour de la présidentielle, mercredi 6 avril, les "petits candidats" gardent le moral. Ils en sont certains, leur candidature est utile.

Sauf si les sondages ont tout faux, la campagne présidentielle s’arrêtera pour eux dimanche soir. Les candidats qualifiés de "petits" ne lâchent rien pour autant. Ni eux, ni leurs militants. Devant ses partisans, Philippe Poutou a balayé le vote utile ou plutôt, il le retourne en sa faveur : "Nous, on pense que c’est utile de voter anticapitaliste", assure-t-il. Chez Nicolas Dupont-Aignan, le moral est également au beau fixe. "Plus il y aura de voix pour moi, plus la liberté des Français sera protégée. Vous verrez que les sondages seront balayés", assure le candidat de debout la France.

Jean Lassalle est celui qui connaît le mieux la France selon lui

De son côté, Jean Lassalle l’assure, il est celui qui connaît "le mieux la France". Enfin, Nathalie Arthaud considère, quant à elle, que même tout en bas des intentions de vote, rien n’est perdu d’avance. "Ce qui est perdu d’avance pour les travailleurs, c’est quand ils croient qu’ils peuvent s’en remettre aux politiciens qui ne veulent rien changer à cet ordre social", estime la candidate de Lutte ouvrière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.