Paris 2024 : "Un Premier ministre d'extrême droite pour la cérémonie d'ouverture ? Cela me glace le sang", réagit une escrimeuse sélectionnée

Les athlètes français du Cercle d'escrime orléanais ne cachent pas leurs inquiétudes avant les résultats des législatives anticipées.
Article rédigé par franceinfo - Avec France Bleu Orléans
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'escrimeuse française Cécilia Berder, le 9 décembre 2023 à Orléans. (MILLEREAU PHILIPPE / KMSP)

Alors que des élections législatives doivent se tenir le 30 juin et le 7 juillet, la perspective que la France soit dirigée par un gouvernement issu du Rassemblement national pendant les Jeux olympiques de Paris fait réagir deux escrimeurs sélectionnés, qui se sont exprimés auprès de France Bleu Orléans.

"Un Premier ministre d'extrême droite pour la cérémonie des JO ? Cela me glace le sang", affirme la sabreuse Cécilia Berder, membre du cercle d'escrime orléanais. "Il y a une vraie forme de tristesse", confie l'ancienne vice-championne d'Europe en individuel. Elle explique qu'elle essaie de "pousser [ses camarades] à faire une procuration" parce que "lors du premier tour des législatives, nous sommes en stage donc il faut s'organiser".

Boladé Apithy, également licencié au Cercle d'escrime orléanais estime qu'"on vit dans un monde complètement zinzin". "Quand t'as fait un peu d'histoire, tu sais d'où ça vient l'extrême droite, tu sais comment ça se termine", s'inquiète-t-il.

Il va vivre ses troisièmes Jeux olympiques, une compétition qui porte des valeurs fortes à ses yeux. "En tant que sportifs, lorsque nous nous retrouvons sur un terrain, il n'y a plus de pays, de couleur, de religion. On s'en fout ! On donne le meilleur pour gagner et après tu sers la main à ton adversaire parce que tu sais qu'il s'est entraîné dur comme toi. On oublie tous ces clivages qui n'ont pas de sens", déclare-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.