VIDEO. Municipales : quand il y a cinq femmes avec "des responsabilités en politique, on a l'impression que c'est un tsunami", commente Marlène Schiappa

Pour la secrétaire d'État l'Égalité entre les femmes et les hommes, La République en marche qui n'avait que 15% de femmes têtes de listes aux municipales "gagnerait à renouer avec son ADN". 

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Après les élections municipales, cinq des dix plus grandes villes de France sont dirigées par des femmes. "Il y a tellement peu de femmes qui ont des responsabilités en politique que quand il y en a cinq on a l'impression que c'est un tsunami", a commenté jeudi 2 juillet sur franceinfo Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations.

"On est encore sous la barre des 20% de femmes", précise Marlène Schiappa. Lors des municipales, il y a eu moins d'un quart de femmes tête de liste à La République en marche. "Je crois que la République en marche gagnerait à renouer avec son ADN qui était aussi le renouvellement de la vie politique, une forme de féminisation". 

Les Français sont prêts à élire des femmes. Peut-être que ce sont les partis politiques qui ne sont pas prêts. 

Marlène Schiappa

à franceinfo

Candidate dans le 14e arrondissement Paris, la secrétaire d'État n'est pas été élue comme beaucoup de candidats LREM. "Ce sont des résultats mauvais. La division est un poison. C'est compliqué d'arriver avec des listes divisées et espérer passer devant qui que ce soit", a-t-elle expliqué. "La vraie gagnante c'est l'abstention et nous nous n'avons pas réussi à mobiliser notre électorat".

Marlène Schiappa, le 2 juillet sur franceinfo.
Marlène Schiappa, le 2 juillet sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)