VIDEO. Hidalgo : "La droite parisienne n'en a pas terminé avec ses vieux démons"

La candidate socialiste à la mairie de Paris estime que la primaire UMP pour ces municipales n'offre "pas un bon spectacle pour la démocratie".

i-Télé

Le vote pour le premier tour de la primaire de l'UMP pour les élections municipales 2014 à Paris s'est ouvert, vendredi 31 mai, sur fond de tensions entre les quatre candidats et d'interrogations sur les risques de fraudes. Des divisions et des critiques qu'Anne Hidalgo, la rivale socialiste, n'a pas manqué de souligner. Ce "spectacle (...) n'est pas un bon spectacle pour la démocratie dans son ensemble", a commenté la première adjointe de Bertrand Delanoë, sur i-Télé.

A ses yeux, "ce scrutin est déjà entaché de suspicion par rapport à la régularité d'une élection dans laquelle il n'y a pas de bureaux de vote" et où certains "expliquent qu'ils ont réussi à inscrire à l'insu de leur plein gré plusieurs personnes de leur entourage".

"Tout ça n'est pas très bon pour la démocratie", a-t-elle insisté. "La droite parisienne n'en a pas terminé avec ses vieux démons", a conclu la socialiste, qui a déclaré vouloir "servir, pas me servir de Paris".

Anne Hidalgo, la candidate socialiste à la mairie de Paris, lance sa campagne, le 28 mai 2013 à Paris.
Anne Hidalgo, la candidate socialiste à la mairie de Paris, lance sa campagne, le 28 mai 2013 à Paris. (CITIZENSIDE.COM / AFP)