"Les gens sont sortis de l'affaire" : dans les villages comme Verderel-lès-Sauqueuse, difficile de mobiliser pour les municipales

Dans ce petit village de 700 habitants dans l'Oise, il ne reste plus qu'un seul siège à pourvoir. Difficile pour les candidats de remobiliser les habitants pour aller voter dimanche, surtout dans le contexte sanitaire du moment.

Article rédigé par
Willy Moreau - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Verderel-lès-Sauqueuse (Oise). (GOOGLE STREET VIEW)

En mars dernier à Verderel-lès-Sauqueuse, dans ce petit village de 700 habitants dans l'Oise, le taux de participation au premier tour des municipales avait déjà chuté de 17 points par rapport à 2014 avec près de 60% de votants. Cette fois, avec sept candidats pour un seul siège seulement, Michel Tallon redoute une abstention encore plus forte, dimanche 28 juin, pour le second tour des élections municipales. "J'en ai discuté avec beaucoup de sympatisants, des gens qui seraient susceptibles de voter pour moi. Il m'ont dit qu'il n'y allaient pas, qu'ils n'iraient pas voter". Ce retraité est arrivé dernier au premier tour. "Comme il y a déjà 14 élus, ils m'ont dit : 'On n'ira pas, ça ne sert à rien de toute façon'", confie-t-il dépité. 

Plus de trois mois après le premier tour, compliqué pour les candidats de mobiliser. Le 15 mars dernier en France, moins d'un électeur sur deux s'était rendu aux urnes en plein début de la crise du coronavirus.

Du porte-à-porte pour remotiver les habitants

Les électeurs votent à nouveau dans près de 5 000 communes, dimanche 28 juin. Et dans plus de 1 300 communes de moins de mille habitants, il y a une particularité : il ne reste plus qu'un seul siège à pourvoir. C'est le cas ici, à Verderel-lès-Sauqueuse, où les électeurs ont déjà élu 14 des 15 conseillers municipaux au premier tour. Face au manque d'enjeu, mêlé cette année à la crise sanitaire dans un département durement touché par le coronavirus, Mathieu Autin, le plus jeune des candidats, tente de remotiver les habitants en faisant du porte-à-porte depuis une semaine. 

Si les gens viennent avec un masque, un peu de gel hydroalcoolique, je pense que ça devrait bien se passer.

Mathieu Autin, candidat à Verderel-lès-Sauqueuse 

à franceinfo

Mathieu Autin est l'un des favoris du second tour. "Je voulais savoir si vous irez voter le 28 juin ?", demande le candidat à une habitante. "Je m'interroge un peu, lui répond Alexandra. Les mesures sanitaires, c'est une chose, mais après, la réalité de la maladie..." "Au premier tour, il n'y a pas eu de souci, veut rassurer Mathieu Autin. Ça va être la même chose pour le second tour." 

Un bureau de vote installé sous le préau de l'école maternelle

Pour rassurer cette habitante et la population, la mairie installe l'un des deux bureaux de vote en plein air, sous le préau de l'école maternelle. Est-ce que ce sera suffisant pour autant ? Marcel Dufour a des doutes. Après l'élection des dix membres de sa liste dès le premier tour, il est a priori le prochain maire. "Trois mois et demi entre le premier et deuxième tour, c'est très inhabituel, bien sûr, et puis c'est moins motivant, explique-t-il. D'habitude, on fait le premier tour, le second tour, l'élection du maire et là, des gens sont dedans. Mais là, les gens sont sortis de l'affaire. Pour les gens, je pense que c'est comme si tout était déjà fait." 

Quel que soit le taux de participation dimanche, pas besoin de majorité absolue au second tour. Cela signifie que le candidat parmi les sept restants qui obtiendra le plus de voix, entrera au Conseil municipal.

Le second tour des municipales vu de Verderel-lès-Sauqueuse : écoutez le reportage de Willy Moreau
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.