Municipales : des candidats sans étiquette à Sète

Pour les élections municipales de mars 2020, de nombreux candidats ne veulent pas mettre en avant leur étiquette. France 2 s'est rendue à Sète, dans l'Hérault, où le maire sortant est soutenu par deux partis différents.

France 2

C'est un visage familier qui déambule dans les allées du marché. À Sète, dans l'Hérault, François Commeinhes brigue un quatrième mandat de maire. L'élu se présente dans étiquette et bénéfice de deux soutiens, de deux partis différents : La République en marche et Les Républicains.

Une possible percée de l'union des droites

Sébastien Pacull se présente lui aussi sans étiquette, mais avec le soutien du Rassemblement national. Il a décidé de quitter LR pour monter une liste d'union des droites. "Aujourd'hui, pourquoi ça serait plus malsain de s'allier, de travailler ou de recevoir le soutien du Rassemblement national, plutôt que de La République en marche ?", interroge le candidat. De son côté, la majorité assume parfaitement son soutien à un maire assimilé LR. Avec une possible percée de l'union des droites à Sète, la très touristique ville de l'Hérault devrait encore être très observée d'ici mars prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bureau de vote dans le 11e arrondissement de Paris, le 26 mai 2019, lors des élections européennes.
Un bureau de vote dans le 11e arrondissement de Paris, le 26 mai 2019, lors des élections européennes. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)