Cet article date de plus de six ans.

Le FN Steeve Briois prend ses fonctions de maire de Hénin-Beaumont

Le secrétaire général du Front national a été élu par son conseil municipal, en présence de Marine Le Pen, dans une atmosphère mêlée de joie et de tension.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La présidente du FN, Marine Le Pen, embrasse Steeve Briois, le nouveau maire de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 30 mars 2014, lors de son élection. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Une semaine après sa victoire dès le premier tour des municipales, Steeve Briois a revêtu son écharpe tricolore. A 10h30, dimanche 30 mars, le secrétaire général du Front national a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions de maire de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), lors du conseil municipal inaugural de son mandat.

> Suivez le second tour des élections municipales en direct

Le nouvel édile de 41 ans, conseiller municipal depuis 1995, s'est, dès son arrivée dans la salle remplie de ses partisans, avancé vers la présidente du Front national Marine Le Pen, assise au premier rang, pour la prendre dans ses bras. Ancienne conseillère municipale de Hénin-Beaumont, cette dernière était en avant-dernière position sur la liste de Steeve Briois, une place non éligible en raison du cumul des mandats.

Cordon de CRS devant l'hôtel de ville

Le nouvel édille a été salué par les applaudissements nourris de son camp mais aussi par quelques huées des partisans de l'opposition. De nombreux journalistes étaitent présents mais beaucoup de Héninois ont été maintenus à l'extérieur de la salle.

Les élus de l'opposition n'ont pas présenté de candidat et ont décidé de ne pas prendre part au vote. Gérard Dalongeville, l'ancien maire socialiste, qui se représentait après avoir fait appel de sa condamnation en août 2013 à trois ans de prison ferme et à cinq ans d'inéligibilité pour détournements de fonds publics, n'était pas présent.

Une "Marseillaise" pour clore ce premier conseil municipal

Seul candidat, Steeve Briois a été élu par 28 voix sur 35, soit autant que le nombre de sièges dont la formation d'extrême droite dispose au nouveau conseil municipal, qui comptera neuf adjoints. Son ami d'enfance et secrétaire départemental du FN, Laurent Brice, a été élu premier adjoint.

Pour clore ce premier conseil municipal de la nouvelle majorité, des partisans de Steeve Briois ont entonné une Marseillaise. Les élus de la majorité sortante ont été accueillis à leur sortie de l'hôtel de ville par une quarantaine de militants du Front de gauche et de la Ligue des droits de l'Homme, aux cris de "Résistance".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.