Élections municipales à Lille : Martine Aubry largement en tête des intentions de vote au premier tour, selon une enquête

L'actuelle maire de Lille est créditée de 30% des intentions de vote au premier tour, devançant de 12 points son premier poursuivant Stéphane Baly (EELV), qui rassemble 18% des intentions de vote.

Martine Aubry, maire de Lille, le 3 août 2018 à Lille (Nord).
Martine Aubry, maire de Lille, le 3 août 2018 à Lille (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

La maire de Lille Martine Aubry est largement en tête des intentions de vote au premier tour aux prochaines élections municipales, selon une enquête Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo, France Bleu et La Voix du Nord, publiée vendredi 13 décembre.

>> ENQUÊTE FRANCEINFO. Municipales à Lille : comment Martine Aubry et son ex-collaboratrice Violette Spillebout sont devenues rivales

Martine Aubry, maire de Lille depuis 2001 et qui a annoncé le 28 novembre briguer un quatrième mandat, est créditée de 30% des intentions de vote au premier tour, devançant de 12 points son premier poursuivant Stéphane Baly (EELV), qui rassemble 18% des intentions de vote. Suit l’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry, Violette Spillebout, investie par LREM, avec 15% des intentions de vote.

Julien Poix (La France insoumise), Marc-Philippe Daubresse (Les Républicains) et Éric Cattelin-Denu (Rassemblement national) sont tous les trois crédités de 11% des intentions de vote.

Les intentions de vote aux élections municipales au premier tour à Lille.
Les intentions de vote aux élections municipales au premier tour à Lille. (XAVIER MEUNIER / RADIOFRANCE)

Cinq points de moins qu'en 2014

Ainsi, même si la marge d’erreur se situe entre 2,4 et 3 points, six listes pourraient passer la barre des 10% et se maintenir au second tour.

Par rapport aux élections de 2014, la liste de Martine Aubry reculerait légèrement (30% contre 35%), mais résisterait bien aux progrès d’EELV et de La France insoumise (11% pour les écologistes et 6% le Front de gauche à l’époque) et à l’arrivée de LREM.

À droite, les Républicains s’écrouleraient, puisque que la liste d’union des droites avait rassemblé 22,7% des suffrages au premier tour en 2014, alors que le Rassemblement national reculerait (11% contre 17% en 2014).

Un bilan jugé "bon" par 61% des Lillois

L’avance obtenue par Martine Aubry semble s’expliquer par le jugement positif porté par les Lillois sur son action : 61% trouvent son bilan "bon", et 4% "excellent".
Dans le cadre d’une éventuelle fusion des listes au second tour, Martine Aubry peut compter sur une bonne cote de popularité chez les électeurs qui comptent voter pour EELV (72% sont satisfaits de son bilan) ou LFI (71%) alors que ce taux s’écroule chez les électeurs comptant voter LREM (39%).

Les Lillois, tout comme les habitants des villes de 50 000 habitants et plus, placent la sécurité en tête de leur préoccupations (44% des Lillois jugent ce sujet prioritaire) devant l'environnement et la lutte contre la pollution (38%). Un tiers des habitants de Lille se sent concernés par la propreté (34%) et 31% par la circulation et le stationnement.

Les préoccupations des Lillois.
Les préoccupations des Lillois. (XAVIER MEUNIER / RADIOFRANCE)

Enquête réalisée par téléphone du 7 au 10 décembre auprès de 604 personnes inscrites sur les listes électorales de Lille, constituant un échantillon représentatif des habitants.