Démissions de Benjamin Griveaux et de Mounir Mahjoubi : "Ils devraient être à leur tâche plutôt qu'à leurs ambitions personnelles"

Le premier adjoint PS à la mairie de Paris a réagi après le départ du gouvernement de deux prétendants à l'élection municipale. 

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris. 
Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris.  (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

"Ils devraient être à leur tâche plutôt qu'à leurs ambitions personnelles", a déclaré mercredi 27 mars sur franceinfo Emmanuel Grégoire, premier adjoint PS à la mairie de Paris, après l'annonce faite par Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi de quitter le gouvernement pour pouvoir être candidats à la candidature LREM pour la mairie de Paris.

Pour Emmanuel Grégoire : "C'est le témoignage d'une grande fébrilité. Ils sont donc contraints de sortir du gouvernement parce que d'autres accélèrent. Nous, il n'y a pas d'ambiguité. Le jour où Anne Hidalgo souhaitera être candidate, elle sait que nous serons à ses côtés, explique l'élu parisien. Il reste encore une année et on compte bien mettre à profit cette année pour être utiles aux Parisiens et non pas pour être dans l'obsession de la campagne."

Emmanuel Grégoire critique le choix des deux ministres de démissioner : "Je remarque que [certains] n'ont pas pour habitude d'honorer leurs engagements oraux et qu'à peine élus, ils sont déjà en train de se concentrer sur l'étape d'après pour eux-mêmes. Ce n'est pas notre conception de la vie publique", a poursuivi le premier adjoint.