"Ça fait six mois que c'est Payan qui dirige la ville" : les Marseillais déçus mais pas étonnés après leur changement de maire

Sans surprise, le socialiste Benoît Payan a été élu maire de Marseille dès le premier tour, lors d'un conseil municipal extraordinaire lundi.

Article rédigé par
Mathilde Vinceneux - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Benoît Payan et Michèlre Rubirola lors du conseil municipal qui a élu le socialiste maire de Marseille, le 21 décembre. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Une semaine après la démission de l'écologiste Michèle Rubirola de la mairie de Marseille, son premier adjoint socialiste Benoît Payan a comme prévu été élu lundi lors d'un conseil municipal extraordinaire. Il était le seul candidat. La première femme maire de Marseille aura tenu son siège moins de six mois et elle laisse sa place à un habitué de la politique.

Une transition qui pose question chez les électeurs marseillais. Ce quatrième tour des élections municipales en a déstabilisé certains, comme Serge, 62 ans. "Il faudrait que les Marseillais revotent. Moi, je n'aurais pas voté pour lui !"

Nous, les Marseillais, on passe pour qui ? Pour des idiots !

Serge, électeur marseillais

à franceinfo

D'autres ne sont pas étonnés et avaient anticipé la démission de la maire Rubirola : "Ca fait six mois que c'est Payan qui dirige la ville, c'est pas Rubirola, hein !", lance l'un d'eux. "Moi ce qui m'étonne c'est qu'elle reste première adjointe", souligne une autre Marseillaise, "parce que si physiquement elle n'est pas capable d'être maire, pourquoi première adjointe ? Pourquoi pas une démission totale ?"

L'étiquette socialiste colle à la peau de Benoît Payan

Les Marseillais se souviennent bien des affaires de la fédération locale socialiste. "C'est vrai qu'il a été élevé sous Guérini", avance un autre électeur, Jean-Jacques. Mais il veut néanmoins laisser sa chance au nouveau maire, le plus jeune jamais élu à Marseille. 

Il a 42 ans, on peut imaginer qu'il veut faire des choses à Marseille. L'âge ne fait pas tout mais c'est porteur d'espoir.

Jean-Jacques, Marseillais

à franceinfo

Son âge séduit aussi Danielle, pour qui "il est dynamique". Dommage en revanche que ce ne soit plus une femme a la tête de la ville pour Ariane, qui a voté pour Michèle Rubirola et attend donc Benoit Payan au tournant. "Il faudrait que Benoît soit une grande dame. J'aimerais qu'il incarne le renouveau et que ça ne change finalement pas grand-chose sur les programmes adoptés."

La tâche ne sera pas facile, Michèle Rubirola avait prévenu lors de sa démission : la ville est dans une situation financière calamiteuse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.